Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

25 mars 2024

Dominique Fortier - dfortier@medialo.ca

Nouvelle station météo au sommet des mines Madeleine

CONDITIONS ATMOSPHÉRIQUES

Station météo

©Photo Gracieuseté - Avalanche Québec

Avalanche Québec, soutenu par le ministère de l’Éducation, la MRC de La Haute-Gaspésie, Nergica, l’Université de Sherbrooke et la Sépaq ont procédé à l’installation d’une nouvelle station météo à 1 150 mètres d’altitude.

Le projet estimé à 90 000 $ avait pour but de permettre à nouveau, l’émission de données météorologiques qui n’étaient plus possibles depuis la destruction de l’ancienne station emportée par les vents en décembre 2022.

L’ancienne station avait été érigée au début des années 2000 et fournissait de précieuses données permettant à Avalanche Québec de produire ses bulletins quotidiens, le tout dans une optique de protection des utilisateurs de la montagne. Toutefois, les vents qui avaient atteint 180 km/h avaient eu raison de la petite station.

Cette fois-ci, la station météorologique, deux fois moins haute que la précédente, comprend un bâtiment muni d’un mât sur lequel les capteurs de vitesse et de direction du vent ont été posés. Le mât est un cylindre en acier qui évite que celui-ci se torde sous la force du vent. On y retrouve aussi des sondes de température et de pression atmosphérique ainsi que des antennes sur les murs extérieurs. Quant aux éléments les plus fragiles de la station, ils ont été fixés à l’intérieur du petit bâtiment. On parle des composantes électroniques de gestion des données, des batteries et de l’alimentation électrique. D’ailleurs, ces nouvelles installations permettent aux experts de travailler en sécurité à l’intérieur du bâtiment, ce qui n’était pas possible avec l’ancienne structure. « Il y a même la possibilité d’avoir du chauffage, ce qui rend le tout beaucoup plus confortable pour nos équipes de travail », ajoute le directeur d’Avalanche Québec, Dominic Boucher.

Maintenant que la nouvelle station est en place, Avalanche Québec, la diffusion des données météorologiques est disponible sur la page web de l’organisme. En raison de l’altitude, soit 1 150 mètres, il reste encore quelques enjeux de fiabilité sur lesquels l’équipe d’Avalanche Québec travaille toujours. « On croit aussi avoir réglé les derniers problèmes de programmation cellulaire qui empêchaient d’avoir une transmission horaire des données sains interruption », précise Dominic Boucher.

Avec l’ajout de cette station, les skieurs et raquettistes ont maintenant accès à des données à trois plateaux différents, soit à partir du gîte à 230 mètres, sur le mont Ernest-Laforce à 635 mètres et finalement sur le petit Mont Sainte-Anne dans les mines Madeleine à 1 150 mètres.

Le responsable des prévisions chez Avalanche Québec, Jean-François Michaud rappelle que le remplacement de cette station la plus haute en altitude dans le secteur permet d’obtenir des données cruciales pour l’équipe. « Il nous permet de suivre en continu la température et le vent en altitude, deux facteurs qui sont responsables de la formation des plaques à vent, le problème d’avalanche le plus fréquent dans les Chic-Chocs », conclut-il. Rappelons que la vaste majorité des avalanches sont provoquées par des plaques de neige qui sont formées à des endroits où le vent les aura transportées. Les données de la nouvelle station permettront donc de mieux cibler les endroits dangereux.

Station météo ancienne

©Photo Gracieuseté - Avalanche Québec

L'ancienne station météo n'avait pas de bâtiment fixe pour protéger l'équipement.

Station météo

©Photo Gracieuseté - Avalanche Québec

Un membre de l'équipe visiblement heureux de pouvoir travailler à l'abri avec une ampoule fonctionnelle en bonus.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média