Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

22 mars 2024

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@medialo.ca

Géoparc : souper avec Ricardo et nouveau DG

PERCÉ

Géoparc de Percé

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

La prochaine saison du Géoparc s’ouvrira le 2 juin.

Le Géoparc de Percé lance une campagne de sociofinancement visant à amasser 50 000$, afin de préserver sa certification Unesco obtenue en 2018.

La somme servira essentiellement à cocher quatre cases requises par l’Unesco : améliorer la signalisation touristique, créer une vitrine internationale, revoir les efforts de promotion, ainsi qu’élaborer un plan de développement clair sur cinq ans pour des actions de conservation et d’éducation. Le Géoparc avait reçu un carton jaune lors de la dernière visite des évaluateurs, obtenant du même coup un renouvellement de sa certification pour deux ans plutôt que quatre. Leur prochaine visite est due au mois d’août. « On tient à garder cette reconnaissance. Ça prouve le sérieux de notre démarche. À long terme, ça apporte une crédibilité et une certaine reconnaissance à l’international. Ça va nous demander un investissement rapide avant le mois d’août », explique le président du conseil d’administration du Géoparc, Daniel Leboeuf.

Le clou de la campagne de sociofinancement sera un souper-bénéfice chapeauté par Ricardo Larrivée, qui agira à titre de président d’honneur. L’homme originaire de Cap-Chat a récemment acheté et revampé la maison patrimoniale Biard, à Percé. Pour le souper, environ 140 billets seront mis en vente, à 200$ chacun. Près de la moitié avaient trouvé preneur au moment d’écrire ces lignes. La soirée se tiendra à la Maison du pêcheur le samedi 4 mai prochain, en compagnie du chef Christophe Mamelonet. Ricardo en assurera l’animation.

À noter que plusieurs autres entreprises de Percé contribuent également à la campagne de sociofinancement et offrent des rabais sur leurs activités. 

Nouveau directeur général

 

L’Assemblée générale annuelle du Géoparc qui se tenait mercredi a permis de présenter le nouveau directeur général de l’organisation : Guillaume Fleury. Celui-ci a été pendant sept ans le directeur général de l'Office municipal de l'habitation de Gaspé. Il aura notamment la tâche de négocier pour le renouvellement de la convention collective, lors de son arrivée en poste le mois prochain.

Rappelons que la directrice générale précédente, Nathalie Spooner, avait remis sa démission en août, quatre mois après son arrivée en poste. Elle assurait l’intérim depuis.

Elle avait évoqué « une faillite technique » et le besoin « d’une restructuration financière complète » à court terme, selon des informations rapportées dans Le Soleil. Daniel Leboeuf veut se faire rassurant sur ce point. Quelques dizaines de milliers de dollars ont pu être dégagés l’an dernier, évitant ainsi de remettre un bilan à l’encre rouge.

« Après deux années avec des déficits accumulés, on a renoué avec la rentabilité avec un léger bénéfice. Ça sécurise les opérations du Géoparc », explique le président, précisant que le vérificateur financier a souligné le redressement orchestré dans la dernière année. En 2022, le déficit a été de 350 000$. « On n’a pas accru notre dette à long terme et à court terme, mais on voudrait reconstituer un fonds de roulement plus confortable. On prévoit aussi un bénéfice en 2025. Je crois que le pire est derrière », ajoute Daniel Leboeuf.

L’équipe du Géoparc a par ailleurs mis sur la glace son projet de construction de cinq chalets locatifs, estimé en 2022 à 1,23 million de dollars, ou encore celui d’acquisition du phare du Cap-Blanc pour en faire un géosite. La tyrolienne ne sera pas opérée non plus. « Ça demandait un investissement trop important. On veut refaire d’autres projets pour garder des attractions renouvelées, mais on va viser des attractions qui sont rentables », conclut le président.

Le Géoparc a officiellement ouvert ses portes en 2017, sous l’impulsion d’une partie de la communauté d’affaires qui a mis l’épaule à la roue pour revitaliser Percé et ajouter un nouvel élément distinctif dans le décor de la capitale touristique. Le projet était évalué à 7,3 millions de dollars. Le tout est géré de façon autonome et indépendante par son promoteur, la Coopérative de solidarité du Géoparc de Percé. La prochaine saison s’ouvrira le 2 juin.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média