Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 mars 2024

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@medialo.ca

Amqui : unie et résiliente, un an après la tragédie

AMQUI

ville d'Amqui

©Photo Gracieuseté - Ville d'Amqui

Des survivants de l’attaque au camion-bélier du 13 mars 2023 ont ouvert la marche vers l’église, lors de la journée commémorative.

La communauté d’Amqui s'est rassemblée pour honorer la mémoire des victimes du drame qui a endeuillé ses rues, il y a un an.

Un moment de silence a été observé à 15h05, près de la Fontaine des Jardins, offrant aux victimes et à leurs familles l'opportunité de se recueillir ensemble. Cet instant de recueillement s'est déroulé au même lieu et à la même heure où l’attaque au camion-bélier a frappé le 13 mars 2023. Tout au long de cette journée commémorative, les cloches de l'église ont retenti à 11 reprises, en l’honneur des huit survivants et des trois innocentes victimes: Simon-Guillaume Bourget, Jean Lafrenière et Gérald Charest.

« Il nous faut continuer à vivre, mais sans jamais les oublier »

En soirée, quelque 400 personnes se sont rendues au parc Pierre-et-Maurice-Gagné pour assister au rassemblement commémoratif lors duquel plusieurs discours et vibrants témoignages ont été prononcés. Madame Pauline Desmarais, victime et femme de Jean Lafrenière a pris la parole au nom des survivants. « Avec raison, vous avez été choqués et bouleversés par cette tragédie improbable dans notre petite ville de campagne. Mais aujourd’hui, tous ici réunis, je ne vois aucune rancœur ; que de l’amour et de l’amitié, et le bonheur de ressentir à nouveau la paix et la tranquillité d’esprit », a exprimé madame Desmarais en remerciant la communauté matapédienne pour son grand soutien. « Je tiens à remercier madame Blanchette, notre mairesse, et son équipe pour avoir organisé cet événement qui vient clore une année difficile et nous donne l’élan pour une nouvelle année empreinte des bons souvenirs de nos chers disparus », a conclu madame Desmarais.  

Monsieur Sylvio Bourget, père de Simon-Guillaume, s’est adressé à la foule pour rendre hommage à ceux qui ne sont plus parmi nous. « Faut-il éprouver de la rancœur, de la haine, de la vengeance ? Il est normal d’éprouver de tels sentiments. Mais pour notre part, nous avons choisi de pardonner, car la haine prolonge le deuil et la haine inutilement. Mais pardonner, ce n’est pas excuser. Rien ne peut excuser un tel geste. Aucune raison ne peut justifier la mort de personnes innocentes. La société jugera de la suite des choses. Mais moi pour ma part, je me réfugie dans les bons souvenirs partagés avec Simon-Guillaume et comme croyant, je suis convaincu qu’il est en paix maintenant. Il nous faut continuer à vivre, mais sans jamais les oublier. »

Le courage exemplaire de ceux qui ont dû intervenir le 13 mars 2023 a également été souligné lors du rassemblement à l’agora.  La mairesse d’Amqui, madame Sylvie Blanchette, a d’ailleurs invité différents intervenants sur scène, dont les policiers, paramédics et pompiers qui ont été chaleureusement applaudis. « Ce soir, je souhaite rendre hommage à ceux dont la réaction rapide, l’expertise et le dévouement ont tracé le premier chemin de l’espoir dans l’obscurité de notre tragédie. Devant l’inimaginable, face à une situation sans précédent pour notre communauté, nous avons pu voir une mobilisation instantanée, presque organique, de toutes celles et ceux appelés à intervenir », a exprimé Sylvie Blanchette. Plusieurs personnalités politiques, dont les députés Pascal Bérubé et Kristina Michaud, se sont aussi relayés au micro pour partager leur soutien.  

Plus tard en soirée, les gens ont marché vers l’église, bougie à la main, en empruntant le boulevard Saint-Benoît, soit le chemin où la tragédie s’est produite. Cette journée de commémoration a rendu non seulement hommage aux victimes, mais a aussi démontré la solidarité d'une communauté face à l'adversité. « Toujours ensemble, pour vous ! » : telle est la devise que la Ville d'Amqui a choisi d’adopter pour le contexte.

©La Voix de La Vallée – Carolanne D’Astous Paquet

Des fleurs, peluches et lampions ont été déposés sur un banc du Parc Fontaine des Jardins, lieu symbolique de la tragédie d’Amqui.

©La Voix de La Vallée – Carolanne D’Astous Paquet

Près de 400 personnes étaient présentes à la cérémonie commémorative.

©La Voix de La Vallée – Carolanne D’Astous Paquet

Les intervenants ont été chaleureusement applaudis.

©La Voix de La Vallée – Carolanne D’Astous Paquet

Les survivants et les familles des victimes étaient sur scène.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média