Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

01 février 2024

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@medialo.ca

Réfection du clocher de la Cathédrale

GASPÉ

Cathédrale Gaspé

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

La Cathédrale est classée par Québec comme immeuble patrimonial depuis 2012. Sa construction date de 1968 et 1969.

Le vaste chantier démarré il y a plus de 10 ans pour la réfection de la Cathédrale a franchi une nouvelle étape la semaine dernière avec le lancement d’un appel d’offres pour le raccommodage du clocher.

Les lattes de cèdre rouge – grisonnantes – seront remplacées par de nouvelles, le clocher sera étanchéisé et le carillon sera restauré, comprenant les cloches, le mécanisme et les moteurs. « On est dans la phase finale des travaux. C’est quand même assez complexe. Seules deux firmes au Québec le font », explique Yvan Landry, chargé du projet de restauration de la Cathédrale depuis une décennie pour la Fabrique de la paroisse St-Albert de Gaspé.

Une campagne de financement de 180 000$ a été lancée en octobre. Le ministère de la Culture assumera 80% des coûts, estimés au total à plus de 750 000$. Des fenêtres dans les lucarnes resteront ultimement à changer. Ces travaux devraient cependant être réalisés seulement l’an prochain. Ceux du clocher pourraient démarrer en juin pour être achevés dès cet été ou cet automne, si les soumissions sont concluantes. « On va avoir fait le tour pour la restauration du corps du bâtiment. Il va rester des choses à faire – les entrées et les allées par exemple – mais ça c’est de l’entretien normal », précise Yvan Landry.

La Cathédrale Christ-Roi a eu droit à une cure de rajeunissement depuis 2013, avec la restauration du parement extérieur dans un premier temps puis la réfection de la toiture en ardoise. Le clocher devait initialement être refait dès 2021, mais la hausse fulgurante de 41% des coûts pour la réfection du versant Est et le toit du presbytère avaient retardé le projet. Le coût pour les travaux du clocher étaient alors évalués à 374 000$.

Les deux autres campagnes de financement précédentes avaient été une réussite. Les fidèles avaient répondu à l’appel. La campagne de souscription Un toit pour mon église avait notamment permis de récolter plus de 220 000 $.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média