Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

11 octobre 2023

Mitsou : une nouvelle génération à informer

Mois de la sensibilisation au cancer du sein

Mitsou s’implique à titre de porte-parole bénévole de la Fondation cancer du sein du Québec depuis 2006 et souhaite qu’on parle davantage de l’observation des seins, un geste qui peut sauver des vies.

Par Patricia Charbonneau

Connue de la sphère publique, Mitsou a toujours démontré sa grande sensibilité à la cause du cancer du sein et a participé au succès de différents événements de la Fondation. Cette année, ce qu’elle souhaite plus particulièrement, c’est de sensibiliser les femmes à l’observation de leurs seins et à l’importance de connaître assez ses seins pour remarquer s’il y a un véritable changement. « C’est important de donner l’information et de la redonner parce qu’il y aura toujours une nouvelle génération qui va arriver dans le portrait et qui faudra sensibiliser », soutient Mitsou, la porte-parole de la Fondation cancer du sein du Québec.

Mitsou se souvient qu’à ses débuts avec la Fondation, le travail était d’enlever la stigmatisation régnant autour du cancer du sein. « Quand une personne annonçait à un collègue, un ami ou un membre de la famille qu’elle était atteinte d’un cancer du sein, il y avait une gêne et une honte reliée à ça. C’était super important de travailler là-dessus à la fondation et de briser ce tabou-là qui est de moins en moins présent aujourd’hui », ajoute celle-ci.

Un rôle important

La plus grande mission que Mitsou se donne en tant que porte-parole, c’est de pouvoir faire passer l’information. « Je suis un agent transmetteur et je veux que toute information pertinente sur le cancer du sein soit connue », explique-t-elle. Le fait qu’elle soit une personnalité publique, connue pour son rôle auprès de la Fondation, aide les gens à se rappeler que cette maladie est encore présente.

« Il y a quelques années, un homme m’avait raconté qu’après m’avoir vu à la télévision, il avait porté une attention particulière et avait senti une anomalie chez sa femme. Il l’avait encouragé à aller consulter et heureusement, elle a été prise en charge au bon moment », se rappelle Mitsou. Elle explique que tous ces moments où des personnes se sont confiées à elle et sont venues la voir pour la remercier du travail de sensibilisation qu’elle propage à travers sa personne, lui rappellent pourquoi elle est porte-parole de la Fondation. « Ça me touche profondément, et on réalise qu’on en sauve des vies pour de vrai. C’est la meilleure affaire au monde de sentir qu’on fait une différence et qu’on ne parle pas dans le vide. »

inrose mitsou

©Gracieuseté

Une responsabilité sociale

Mitsou encourage les femmes à passer leur mammographie lorsque le temps est venu. « Si tu ne le fais pas pour toi, fais-le pour les autres. Il doit avoir beaucoup de filles qui disent à leur mère « Vas-y, c’est le temps ! » C’est important de faire de petits rappels à nos proches quant au dépistage parce qu’ils peuvent être bousculés par toute sorte d’événements dans leur vie et oublier », soutient-elle. Elle rappelle que l’observation des seins est très importante et de consulter si un changement récent se fait constater.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média