Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

05 octobre 2023

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@medialo.ca

Déjà 3M$ engagés à Fort Prével

GASPÉ ET PERCÉ

Prével

©Jean-Philippe Thibault

Ce sont 55 emplacements de camping pour motorisés qui ont été ajoutés, portant le total à 83.

Les nouveaux propriétaires de Fort Prével n’ont pas chômé depuis leur acquisition en juillet. Aussitôt les documents signés, une cure de jouvence bien méritée s’est entamée.

Déjà 55 nouveaux emplacements de camping pour motorisés ont été ajoutés dans la partie nord du site, dont deux VIP (tous avec trois services et 50 ampères, pour les connaisseurs). Ces derniers s’ajoutent aux 28 espaces actuellement disponibles, ce qui vient tripler l’offre pour les véhicules motorisés. L’amphithéâtre naturel du site offrira un panorama direct sur la pointe du parc national Forillon. « C’est un peu comme une formule théâtre. Ça offre différents paliers et tous ont une vue globale, ce qui est relativement rare même en Gaspésie », analyse Jean-François Fortin, porte-parole, gestionnaire et coactionnaire des actifs du Groupe JGS dans l’Est-du-Québec.

Lors du passage du Gaspésie Nouvelles, des équipes s’affairaient à la tâche pour remettre sur pied huit unités de motel qui étaient désaffectées en raison d’infiltration d’eau par la toiture. Des espaces pour des tentes ont aussi été ajoutés et des yourtes (accessibles à l’année) seront installées dans les boisés près du trou #13.

Par ailleurs, 16 autres chambres de motel sont revampées actuellement, avec du nouveau mobilier et de la peinture fraîche. Et adieu les tapis. Au bâtiment principal – qui a été repeint – six chambres au deuxième étage seront elles aussi bientôt remises au goût du jour. Le parc hôtelier sera incidemment augmenté d’une trentaine d’unités au total. Cet hiver, les équipes s’attarderont à l’intérieur des bâtiments. Les 12 unités dans le pavillon d’hébergement derrière le bâtiment principal seront complètement rénovées.

Golf et histoire

 

Les fortifications remontant à la Deuxième Guerre mondiale auront aussi droit à un peu d’amour. Le ciment a déjà été nettoyé avec des jets d’eau à haute pression et le but avoué est d’ouvrir ce pan de l’histoire gaspésienne au public dès le mois de mai. En collaboration avec l’historien Jean-Marie Thibeault, des concepts d’interprétation mettront les lieux en valeur. Un film avec images d’archives et des capsules audio pourrait voir le jour afin de créer un circuit historique. Les coûts de ce volet à eux seuls sont chiffrés à 100 000$.

Le terrain de golf a aussi profité d’investissements conséquents. La protection des fortifications et du parcours était assurée par une clause de l’acte de vente. « Une de nos priorités a été de rendre le golf le plus beau possible après un hiver difficile. On a acheté de la machinerie pour bien l’opérer avec des stratégies d’intervention, comme des toiles pour protéger les verts l’hiver », précise celui qui est aussi maire de Sainte-Flavie.

Au final, dès la première année, ce sont trois millions de dollars qui auront été investis. Le contrat d’acquisition stipulait que cinq millions devaient être injectés dans les trois premières années. Les deux autres millions seront attribués selon la réponse de la clientèle à l’hébergement. Chose certaine, la piscine sera de retour. Et le volet restauration pourrait lui aussi renaître de ses cendres. Un opérateur est actuellement recherché tant pour offrir le service aux golfeurs, mais aussi à la carte pour les visiteurs.

« On veut les deux volets, un peu comme à la belle époque de Prével. La grande salle à manger est fermée depuis 2016, mais on veut confier la restauration avec un clef en main. On prête gratuitement les installations dans la première année. C’est une formule avantageuse avec un objectif bien simple : rendre les gens qui fréquentent le site heureux. Plus on est attractifs et plus ça va attirer les gens », précise Jean-François Fortin.

Quatre saisons et cinq étoiles

 

Tous les travaux convergent vers un autre objectif précis : ouvrir sur quatre saisons et devenir une plaque tournante inévitable dans l’Est-du-Québec. « Au printemps, on va ouvrir de manière permanente. On ne fermera plus l’hiver. Le site va demeurer ouvert à l’année. On veut entre autres offrir un accueil aux motoneigistes pour en faire un relais », ajoute l’ex-député.

Ce dernier partage une vision commune avec Jean-Guy Sylvain, l’homme derrière le Groupe JGS et qui n’a pas hésité à mettre l’épaule à la roue cet été, étant souvent vu à arpenter le terrain et à opérer lui-même de l’équipement. « Il est tombé en amour avec le site de Fort Prével. Il a rapidement développé une appartenance. Il y a mis toute son énergie cet été, précise Jean-François Fortin. À 72 ans, il peut encore faire des journées de 14 heures. Ça nous a permis d’aller beaucoup plus rapidement que prévu grâce à sa volonté. On veut faire de Fort Prével un joyau qui brille et qui rend fiers les gens de la communauté; lui redonner ses lettres de noblesse pour en faire un incontournable dont on parle partout au Québec et même ailleurs au Canada et dans le monde. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média