Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

05 mai 2023

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@medialo.ca

Femmes à l’honneur comme finalistes d’artiste de l’année

LA CÔTE-DE-GASPÉ ET ROCHER-PERCÉ

Perrine Leblanc

©Photo tirée de la page Facebook de Perrine Leblanc

L’autrice Perrine Leblanc, ancrée à Port-Daniel en 2018, a publié l’ouvrage Gens du Nord chez Gallimard, qui s’est retrouvé dans plusieurs palmarès des meilleurs livres de l’année.

Nadia Aït-Saïd, Mathilde Côté et Perrine Leblanc sont les trois finalistes en nomination comme artiste de l’année en Gaspésie. Toutes habitent ou sont originaires des MRC du Rocher-Percé et de La Côte-de-Gaspé.

Ce prix annuel vise à reconnaître un ou une artiste qui se démarque par le dynamisme de son parcours et l’excellence de ses réalisations récentes. Il est issu d’une collaboration entre le Conseil des arts et des lettres du Québec et Culture Gaspésie, avec à la clef une bourse de 10 000$.

Pour Nadia Aït-Saïd, artiste en arts visuels originaire de Chandler, elle a notamment vu l’an dernier se concrétiser l’installation Manœuvres, un polyptyque qui met en valeur les patrimoines matériels et immatériels de sa communauté. Conçu pour devenir une série d’œuvres publiques autonomes, mémorielles et pérennes, il s’agit d’un legs matériel, porteur de mémoire et d’avenir, que l’artiste a offert à sa collectivité.

Native de Petite-Vallée, 2022 lui aura permis de terminer un projet qu’elle chérit depuis plusieurs années: la parution sur disque de son opéra La nuit est ma femme qui raconte l’identité trouble de l’écrivain Jack Kerouac.

Enfin, l’autrice Perrine Leblanc, ancrée à Port-Daniel en 2018, a publié le roman Gens du Nord chez Gallimard, qui s’est retrouvé dans plusieurs palmarès des meilleurs livres de l’année. Ce troisième ouvrage l’a d’ailleurs menée dans divers salons du livre, lieux de diffusion et festivals littéraires au Québec, en Acadie, en France et en Afrique. Qui plus est, sa participation au projet panquébécois Invisibles, par la rédaction d’un monologue sur les réalités vécues par des victimes d’actes criminels de la Gaspésie, lui aura permis d’approfondir son engagement auprès de sa communauté.

Le nom de la personne lauréate sera dévoilé le jeudi 8 juin lors de l’assemblée générale annuelle de Culture Gaspésie.
 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média