Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

23 janvier 2023

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

L’année 2023 sera-t-elle celle de la navette Gaspésie-Minganie-Anticosti?

HAVRE SAINT-PIERRE

Lien maritime

©Archives - Gaspésie Nouvelles

En 2020, la CAQ avait refusé d’implanter ce nouveau lien maritime entre les deux régions après qu’une étude faite par la Société des traversiers du Québec ait démontré que cette solution s’avérait « très coûteuse et non optimale ».

Le porteur de ballon dans la relance du projet de liaison maritime entre la Gaspésie, la Minganie et Anticosti a bon espoir que 2023 soit la bonne.

La direction du Port de Havre-Saint-Pierre, qui chapeaute le dossier, a tenu plusieurs rencontres depuis l’annonce faite en novembre, à savoir que le projet était de retour sur les rails. Le tout a notamment été présenté au cabinet de la ministre du Tourisme, à celui de la ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Maité Blanchette-Vézina, ainsi qu’à la ministre responsable de la Côte-Nord et ministre de l’Emploi, Kateri Champagne Jourdain.

Le dossier est maintenant entre les mains du ministère des Transports et de la Mobilité durable pour fins d’analyse. Le Port de Havre-Saint-Pierre a également déposé son projet dans le cadre des consultations prébudgétaires organisées par le ministère des Finances en vue de la confection du prochain budget du gouvernement provincial.

« La participation à cet exercice s’avère une occasion exceptionnelle de démontrer toute la pertinence de ce projet essentiel pour les deux régions les plus à l’est du territoire québécois », indique la directrice générale, Odessa Thériault.

Un rêve accessible

 

La direction du Port de Havre-Saint-Pierre indique aussi qu’il s’agit d’une priorité pour la relance économique de l’après-pandémie en Minganie, et qu’il revêt une charge sociale importante pour les habitants de l’île d’Anticosti. Ceux-ci verraient dans la liaison quotidienne avec le continent un accès régulier aux services de santé et sociaux auxquels ils ont droit.

« L’année 2023 doit être celle de la navette fluviale Minganie-Gaspésie via Anticosti, ajoute Odessa Thériault. Nous avons confiance que les décideurs verront dans ce futur service un levier stimulant pour l’économie des deux régions et qu’ils feront ce qu’il faut pour le faire arriver à bon port. »

Rappelons que selon le projet présenté l’an dernier, la desserte quotidienne entre Havre-Saint-Pierre, l’Île d’Anticosti et Rivière-au-Renard serait déployée sur une période d’opération minimale de 160 jours par année, de juin à novembre. Tel que suggéré par le partenaire-conseil Groupe Océan, le navire de type roulier (Ro-Ro) pourrait accueillir jusqu’à 350 passagers, entre 55 et 65 voitures et entre 10 et 15 camions pour le transport des marchandises.

En 2020, la CAQ avait refusé d’implanter ce nouveau lien maritime entre les deux régions après qu’une étude faite par la Société des traversiers du Québec ait démontré que cette solution s’avérait « très coûteuse et non optimale ».

Le déficit d’exploitation aurait alors été de 7,8 millions de dollars pour la période 2020-2025 avec l’achat d’un navire usagé, toujours selon cette étude. Il s’agissait du scénario le moins dispendieux pour relier les deux rives et Anticosti. Sept ports avaient été ciblés dans les analyses. On estimait alors l’achalandage touristique annuel à 32 883 clients de 2025 à 2030.

Les plus sages se rappelleront aussi que le cargo mixte Bella Desgagnés a déjà été utilisé comme navette fluviale entre 1994 et 1996. Le navire opérait six jours par semaine entre Rivière-au-Renard, Port-Menier, Havre-Saint-Pierre et Baie-Johan-Beetz sur la Côte-Nord. Plus de 10 000 passagers utilisaient le service chaque année, mais l’aventure s’est terminée en février 1997 avec des pertes de près de 2,4 millions de dollars.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média