Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 janvier 2023

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Une autre année dans le vert pour la démographie en Gaspésie

BILAN DE L’INSTITUT DE LA STATISTIQUE

Déménagement

En excluant les Îles-de-la-Madeleine, il s’agit d’une deuxième année de suite avec un gain de population, qui se chiffre à 244 habitants dans la dernière année pour la Gaspésie uniquement, pour une population totale 79 192 comparativement à 78 948 auparavant.

Pour une sixième année consécutive, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine ont vu davantage de personnes des autres régions du Québec arriver sur leur territoire que de personnes qui ont quitté vers d’autres cieux.

Le solde migratoire interrégional est ainsi dans le positif à 742 arrivants de plus que de « quittants ». Il s’agit d’une baisse comparativement aux 1378 de l’an dernier, mais les gains restent tout de même supérieurs à ceux des années précédentes, note l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) dans son plus récent bilan démographique présenté ce matin.

Le taux net de migration interrégional est incidemment de 0,80 ce qui place la région au cinquième rang provincial derrière Lanaudière, les Laurentides, l’Estrie et la Mauricie.

Toutes les MRC de la Gaspésie ont accueilli entre 123 et 153 personnes provenant des autres régions. Seule celle de La Côte-de-Gaspé a enregistré des statistiques plus basses, avec un solde positif se chiffrant à 33.

Population en hausse

 

Globalement, en incluant le nombre de décès et de naissances, la population de la région a aussi augmenté pour une troisième année consécutive pour se situer à 92 403 comparativement à 92 015 il y a un an. L’ISQ note que la croissance est modeste, mais que le solde demeure tout de même positif, élément non négligeable considérant les baisses marquées depuis 1986, date correspondant aux plus anciennes données disponibles.

En excluant les Îles-de-la-Madeleine, il s’agit d’une deuxième année de suite avec un gain de population, qui se chiffre à 244 habitants dans la dernière année pour la Gaspésie uniquement, avec une population totale de 79 192 comparativement à 78 948 auparavant. Les décomptes sont effectués au 1er juillet de chaque année

Le taux d’accroissement annuel gaspésien est donc de 3,1 ‰ (à ne pas confondre avec le pourcentage). Les MRC de Bonaventure et de Haute-Gaspésie ont été les locomotives de cet accroissement populationnel avec des gains respectifs de 147 et 89 résidents. Au contraire, La Côte-de-Gaspé et Rocher-Percé sont légèrement dans le rouge, se voyant perdre 38 et 13 habitants.

Sans surprise, la population compte toujours la plus importante part de personnes âgées de 65 ans et plus du Québec (30,2%) et la plus faible proportion de jeunes de moins de 20 ans (16,1%). L’âge moyen de 49,1 ans et aussi le plus élevé au Québec. L’ISQ note que la Gaspésie est l’une des rares régions où le nombre de décès surpasse celui des naissances, et ce, depuis plus de 20 ans.

Par ailleurs, la répartition des immigrants admis dans la dernière année est aussi la plus basse de la province à 0,1%, ex-aequo avec le Nord-du-Québec. En comparaison, le taux est de 59,7% à Montréal, de 8,6% dans la Capitale-Nationale et 0,6% au Bas-Saint-Laurent.

Bilan Gaspésie

©Graphique tiré du bilan démographique de l’ISQ

Le solde migratoire interrégional est dans le positif à 742 arrivants de plus que de « quittants ».

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média