Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

23 novembre 2022

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Une saison touristique atypique

MONT-JOLI

Percé Tourisme

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Pour la période de mai à septembre inclusivement, le nombre de visiteurs est estimé à plus de 570 000 et les retombées à 340 millions de dollars.

L’heure était au bilan pour Tourisme Gaspésie qui vient tout juste de dévoiler ses données printanières, estivales et automnales.

Pour la période de mai à septembre inclusivement, le nombre de visiteurs (une nuitée égale un visiteur) est estimé à plus de 570 000 et les retombées à 340 millions de dollars, ce qui représente respectivement des hausses de 2,2 % et 7,3 % par rapport à l’an dernier. Les augmentations atteignent 6 % et 25 % lorsqu’elles sont comparées aux résultats de 2019, année de référence puisqu’elle ne comprend pas les distorsions inhérentes à la pandémie.

Les acteurs de l’industrie naviguaient par ailleurs un peu dans le brouillard en 2022 et ne savaient pas trop à quoi s’attendre avec la flambée des coûts de l’essence et l’inflation, combinées à la fréquentation record de la Gaspésie pour les deux derniers étés, la forte compétition à l’échelle provinciale et la réouverture des frontières. Force est de constater que l’exode touristique massif que certains anticipaient ne s’est pas concrétisé.

Malgré des indicateurs positifs, plusieurs entreprises ont cependant connu des baisses d’achalandage, particulièrement les attraits et activités ainsi que les campings, reflet d’une saison parfois inégale.

« Nous sommes heureux de constater que la région a été à nouveau prisée cet été et encore plus particulièrement des gains en début et en fin de saison, analyse Joëlle Ross, la directrice générale de Tourisme Gaspésie. Le défi est d’allonger la saison plutôt que d’augmenter l’achalandage au cœur de l’été et de répartir le flux touristique sur le territoire pour permettre aux entreprises d’étaler l’affluence, d’offrir une expérience de qualité aux visiteurs. »

En rafale

 

Le taux d’occupation moyen des établissements d’hébergement en Gaspésie de mai à septembre inclusivement a été de 66,8 %. Ce taux est 2,6 points au-dessus de celui de 2019 et est égal à celui de la saison 2021, soit le meilleur taux enregistré à ce jour. Les mois de mai et juin ont aussi été particulièrement achalandés, confirmant la présence de visiteurs dans la région de plus en plus tôt.

Les taux d’occupation moyens des mois de juillet (80,4 %) et août (84,9 %) sont similaires à 2019, accusant un léger recul comparativement à 2021. Selon les données préliminaires de Camping Québec, la moyenne d’emplacements de camping occupés par des campeurs de passage de juin à août en Gaspésie serait en diminution comparativement à 2021, mais seraient supérieure à 2019, alors que le taux d’occupation des prêts-à-camper descendrait au niveau de 2019.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média