Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

30 septembre 2022

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@medialo.ca

De la taxe environnementale et du rabais de 15% sur les véhicules électriques

GASPÉ

Yv

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Yv Bonnier-Viger.

Yv Bonnier-Viger a tenu cette semaine à préciser certaines informations en constatant que plusieurs personnes rencontrées sur le terrain croyaient à tort qu’elles seraient touchées par la taxe environnementale promise par Québec solidaire.

Il rappelle d’emblée que cette taxe sera imposée aux nouveaux véhicules équipés de moteurs qui émettent plus de 210g de CO2 par km. « Si on est sérieux dans notre lutte contre les changements climatiques, il faut cesser d’utiliser ces moteurs à moins que ce ne soit absolument nécessaire pour le travail ou pour les familles de trois enfants ou plus. Éventuellement, tous les véhicules seront électriques. Nos propositions en ce sens ne font que rattraper le retard que le Québec accumule en raison de l’inaction des gouvernements passés, estime le candidat dans la circonscription de Gaspé.

Ce dernier note que plusieurs constructeurs automobiles se sont déjà engagés à arrêter la production de véhicules à essence entre 2025 et 2030, que ce soit Jaguar, Audi, Ford et

Volvo.

« Si le Québec ne veut pas se faire refiler les véhicules d’une autre génération pendant que le monde passe à l’électrique, nous devons adopter dès maintenant des mesures qui accélèrent cette transition en encourageant l’achat de véhicules électriques dès maintenant [...] Ce que nous vous proposons, c’est de payer une partie de votre prochain véhicule pour que vous puissiez sauver de l’argent sur l’essence », ajoute-t-il.

Pour ce faire, des rabais de 15% sur les véhicules électriques et de 7,5% sur les véhicules hybrides sont promis. Selon la proposition de Québec solidaire, pour une personne qui achète une Hyundai Kona, ce rabais représente 7 500$, en plus de ne plus avoir à dépenser sur de l’essence. Le malus proposé pour les gros cylindrés ne toucherait pas les véhicules qui sont actuellement en circulation, mais seulement sur les véhicules neufs. Les véhicules utilisés pour le travail et les véhicules des familles de trois enfants ou

Plus en seraient aussi exempts.

« Lorsque les conditions routières dans certaines régions, comme notre Gaspésie, ne permettent pas de faire autrement, la taxe ne s’appliquera pas non plus. On ne fera pas un système mur à mur. Il va y avoir une modulation régionalisée pour s’assurer de ne pas pénaliser les gens en régions en attendant que les voitures électriques soient disponibles. Notre but est de rendre la transition écologique possible, accessible et abordable pour la population du Québec », conclut Yv Bonnier-Viger.

Commentaires

1 octobre 2022

Gagnon Roger

Une région quasi en voie de disparation que l'on surtaxera (taxes et subventions = taxes pour d'autres) accompagnés du vote participatif (la décision par les super villes). Ça vit tu sur terre ces gens là?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média