Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

09 août 2022

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Deuxième journée de manifestation pour les camionneurs artisans

GASPÉ

Camionneurs

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Des camionneurs artisans manifestant lundi près des locaux du ministère des Transports du Québec à Gaspé.

Les Camionneurs artisans de Gaspé ne sillonnent plus les chantiers de construction des environs pour une deuxième journée consécutive, dénonçant le refus du ministère des Transports du Québec (MTQ) de leur octroyer des augmentations de 25% qui leur était jusqu’à tout récemment accordées afin de contrer l’explosion des coûts d’exploitation de leur flotte de véhicules.

Ce tarif de base est de 99,18$ sur lequel s’ajoute une compensation pour éponger une partie de la hausse des prix du carburant, selon une méthode qui a récemment été revue suite à des négociations. Mais sans cette hausse de 25%, le montant octroyé couvre à peine les dépenses, dénonce le président des Camionneurs artisans de Gaspé, Simon Boulay, qui cite notamment le prix de pneus à 190$ qui sont maintenant à 470$.

« On n’a jamais eu de problème avec ça avant. Ça allait bien jusqu’à pas longtemps. Des entrepreneurs de la région et d’ailleurs nous payaient ce 25% tout le printemps, la Ville de Gaspé aussi. Un moment donné il y a eu un ordre ministériel de dire que c’était fini. On a rencontré des dirigeants locaux au ministère, qui eux ont transmis nos demandes plus haut, mais on n’a jamais eu de retour d’appel. » Dans les meilleures années, le ministère des Transports octroyait jusqu’à 90% des contrats des camionneurs artisans de Gaspé, selon le président.

Aujourd’hui, ces derniers sont déployés sur les sites des principaux chantiers de la ville et n’ont pas l’intention de bouger en attendant que la situation se résorbe, que ce soit dans les secteurs de Pointe-Navarre, au quai de Sandy-Beach ou encore près du Super C avec le lien routier en construction entre le parc industriel des Augustines et LM Wind Power, d’où ils ont été écartés.

Les Camionneurs artisans de Gaspé aimeraient aussi que soit pris en considération leur statut d’éloignement des grands centres, prenant en exemple la Basse-Côte-Nord ou la majoration est de 50%. « Nous ici nous ne sommes pas considérés comme une région éloignée. Mais dans notre domaine, on l’est! Le concessionnaire le plus près est à cinq heures, tout comme nos pièces qui sont à Rimouski », ajoute Simon Boulay, qui représente 46 propriétaires exploitants du côté de Gaspé et 35 autres à Chandler.

Selon ses calculs, la majoration de 25% aurait coûté une somme supplémentaire de 300 000$ pour le contrat de construction de la route vers le quai, alors que l’utilisation d’une main-d’œuvre extérieure serait plutôt de 31% plus élevée.

D’autres moyens de pression pourraient être mis en place pour se faire entendre, comme le ralentissement de la circulation, un comité d’accueil lors de la prochaine séance du conseil municipal de Gaspé ou encore une visibilité accrue lors du FMBM qui se déroulera du 11 au 14 août. Les camionneurs interpellent directement François Legault pour dénouer l’impasse. « On est rendus là avec tous ce que ça nous coûte de plus. C’est spécial et dur à comprendre », conclut Simon Boulay.

Simon Boulay

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Simon Boulay, président des Camionneurs artisans de Gaspé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média