Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

01 août 2022

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@medialo.ca

Des retrouvailles grandioses avec le public du Festi-Plage

CAP-D'ESPOIR

Festi-Plage

©Photo gracieuseté du Festi-Plage

Ce sont 6000 festivaliers qui étaient rassemblés sur la plage de Cap-d’Espoir pour les soirées de vendredi et samedi.

« Wow! ». Voilà le premier mot prononcé par Robert Nicolas lorsqu’on lui demande son appréciation du Festi-Plage, qui s’est conclu samedi soir après quatre journées d’intenses festivités.

Celui qui agit comme responsable des communications a raison d’être fort enthousiaste puisque l’événement a été plus populaire que jamais, fracassant des records d’achalandage à chacune des quatre soirées. Les festivaliers avaient vraisemblablement soif de musique – et probablement d’autres choses – après deux années d’annulation en raison de la pandémie.

Plus de 5000 personnes ont convergé sur la plage de Cap-d’Espoir le mercredi pour entendre Clay and Friends, FouKi et Koriass; et autant le lendemain pour France d’Amour et Les Trois Accords. Ils étaient encore plus nombreux vendredi pour Matt Lang et Salebarbes avec 6000 festivaliers, tout comme le samedi soir pour conclure le festival avec Jonathan Roy et le méga-party des années ’80-’90 de P.-A. Méthot.

Au total, ce sont donc environ 22 000 personnes qui ont assisté à l’un ou l’autres des spectacles offerts, soit une augmentation de plus de 45% comparativement aux 15 000 présentes en 2019.

« On s’est vite rendu compte qu’il y avait un engouement incroyable et que les gens avaient envie de faire la fête avec nous. On savait qu’on allait avoir une augmentation, mais pas de cette envergure. C’est une belle preuve d’amour et d’appréciation du public [...] On le dit en toute humilité, mais on est fiers de dire qu’on est probablement l’un ou sinon l’événement le plus populaire en Gaspésie », se réjouit Robert Nicolas.

All in

 

Celui-ci explique que les clés du succès de cette année ont été la diversité du contenu, la renommée des artistes et évidemment la météo, qui a été très clémente pour ce 16e anniversaire. Le comité organisateur a d’ailleurs joué gros en augmentant l’enveloppe destinée au cachet des artistes, qui est passée de 150 000$ avant la pandémie à plus de 260 000$. « On a pris des risques importants pour une petite organisation comme la nôtre, mais le public a été là, tout comme nos commanditaires et la communauté d’affaires », analyse Robert Nicolas.

Ces derniers ont contribué pour 125 000$; une source non négligeable pour une organisation qui possède un budget d’opération de plus de 700 000$. Les retombées économiques sont estimées à plusieurs centaines de milliers de dollars. Le bilan financier devrait encore une fois être positif cette année. « On avait un petit bas de laine de côté, là on est rendus à un moyen bas de laine. On va pouvoir prendre quelques risques dans le futur », ajoute le directeur des communications.

Et malgré le succès rencontré, l’organisation – qui ne comprend que des bénévoles, dont certains prennent leurs vacances pour être en mesure de présenter le Festi-Plage – n’a pas l’intention d’allonger l’événement sur plus de quatre jours.

Le changement de dernière minute dans la programmation afin de remplacer Les Cowboys fringants par Les Trois Accords n’aura par ailleurs eu aucune incidence sur la participation des festivaliers. Ni l’incident impliquant Émile Bilodeau qui s’était désisté en mars après avoir constaté que les têtes d’affiche étaient alors entièrement masculines. Au contraire. Ce dernier a été remplacé sur les planches par France d’Amour. « Les gens nous ont dit qu’on était grandement gagnants compte tenu de la performance de France, qui a fait l’unanimité chez les festivaliers. C’est plate que ce soit arrivé, mais en même temps ça nous a permis d’avoir une visibilité qu’on aurait jamais pu se payer. On a tellement eu d’appuis et d’amour de gens qui nous suivent d’une année à l’autre; ça nous a fait chaud au cœur. »

Simple Plan en 2023?

 

Deux jours après la fin du Festi-Plage, des noms commençaient déjà à circuler pour l’an prochain. L’organisation ne cache pas ses intentions d’attirer Simple Plan, groupe phare québécois et international des années 2000. « Il y a des milliers de festivaliers qui attendent ça. On ne peut rien confirmer ni garantir, mais on garde contact avec eux. Ce n’est pas impossible si ça cadre avec leur tournée et leurs disponibilités. Ils ont déjà manifesté l’intérêt pour un jour venir se produire chez nous », conclut Robert Nicolas.

Quand même pas mal pour Cap-d’Espoir, qui compte environ 1300 habitants.

Commentaires

3 août 2022

Andrée

Bravo ! Je suis très heureuse pour vous ????

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média