Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

23 juin 2022

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Bilan de session avant les élections

GASPÉ

Méganne Perry Mélançon

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Méganne Perry Mélançon.

L’heure est au bilan pour Méganne Perry Mélançon, qui comme pour l’ensemble des députés vient de terminer sa dernière session parlementaire avant le déclenchement des élections.

Sans hésiter, son plus grand gain aura été l’adoption du projet de loi en avril dernier pour mettre fin à l’exploitation des hydrocarbures, elle qui a défendu cet enjeu bec et ongles depuis son entrée à l’Assemblée nationale. La députée de Gaspé avait pris position trois mois seulement après sa victoire électorale, à l’heure où le dossier était plus clivant qu’aujourd’hui.

« Tout part de Gaspé dans ce dossier, du travail d’équipe avec les groupes civils et environnementaux. C’est un coup important et il faut être des leaders mondiaux en la matière. Ça fait partie de mes valeurs et ça fait partie du travail d’un élu sur le terrain. Je suis heureuse et fière d’avoir maintenu le cap. C’est par le projet de loi que j’ai déposé avec mon collègue Sylvain Gaudreault [...] que le gouvernement est finalement allé de l’avant », soutient-elle, précisant cependant que la mouture actuelle de la loi n’est pas parfaite en ouvrant la porte à des compensations financières, en témoigne Ressources Utica qui vient de déposer une poursuite en Cour supérieure contre le gouvernement du Québec pour la bagatelle somme de 18 milliards de dollars.

Méganne Perry Mélançon se dit également heureuse d’avoir pu donner une voix aux aînés de son comté par l’entremise d’une vidéo de près de 30 minutes, exprimant la réalité dans laquelle ils évoluent. « C’est incroyable ce qu’ils vivent, autant sur le plan financier qu’en santé. Souvent ils se sentent abandonnés par le système avec un sentiment d’injustice généralisé. On fait beaucoup de politique par Facebook, mais il faut être capable d’aller à leur rencontrer sur le terrain. »

Parmi les autres gains qu'elle identifie, l’importance d’accorder un droit de préemption aux municipalités pour que celles-ci puissent acquérir en priorité certaines habitations afin de contrer la pénurie de logements. Le PQ avait déposé un projet de loi en ce sens en mai. « Ç’a fortement inspiré la ministre [des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest] parce qu'à minuit moins une le gouvernement s’est réveillé et à la toute fin de la législature a accordé ce droit. Sans travail de défense et de représentation, on aurait passé à côté », estime la députée de Gaspé.

Cette dernière cite aussi le feu vert octroyé au CPE dans le secteur de l’Estran et l’annonce de l’abolition de certains horaires de faction des paramédics de sa circonscription dans les bons coups de la session sur lesquels elle a mis l’épaule à la roue.

Déconnexion de la CAQ

 

La députée n’a pas manqué de souligner que le gouvernement de François Legault « fait souvent la preuve de sa déconnexion et de sa méconnaissance totale des réalités régionales », faisant notamment référence au dossier ferroviaire qui n’a plus aucun échéancier pour un retour des trains jusqu’à Gaspé. Le gouvernement du Québec a fait l’acquisition du chemin de fer gaspésien en mai 2015.

Elle donne aussi l’exemple des billets d’avion à 500$, une annonce qu’elle qualifie de « pétard mouillé » si aucune amélioration dans les dessertes et les services n’y fait suite. « C’est un des plus gros échecs de la CAQ et c’est à l’image de comment les régions ont été considérées par ce gouvernement », résume-t-elle.

Quant aux prochaines élections, Méganne Perry Mélançon est toujours la seule sur les blocs de départ pour le scrutin d’octobre. Aucune autre formation politique n’a manifesté ses intentions jusqu’ici. « Je trouve ça flatteur. Le recrutement n’a pas l’air facile pour les autres partis et la CAQ n’a pas réussi à se démarquer sur les enjeux régionaux [...] Je crois que le PQ va surprendre dans l’Est-du-Québec et ailleurs », conclut la députée.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média