Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

07 février 2022

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Daniel Côté garde espoir de voir le train un jour à Gaspé

GASPÉ

Daniel Côté

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Le maire de Gaspé, Daniel Côté.

De ne plus avoir aucun échéancier pour le retour du train jusqu’à Gaspé est loin de réjouir le maire, mais il estime que les locomotives finiront bien par se rendre jusqu’au bout de la péninsule un jour. Reste cependant à savoir à quel moment.

« J’ai des craintes sur les délais, mais je n’ai pas de crainte que ça va se faire », lance d’emblée Daniel Côté. Ce dernier se base notamment sur le fait que des travaux sont actuellement en cours ou ont eu lieu sur le tronçon ferroviaire entre Port-Daniel-Gascons et Gaspé. « Il y a du rechargement de ballast, des changements de traverses et d’autres travaux sur le rail qu’on ne voit pas nécessairement parce que ça se passe dans le bois. On a pu voir aussi dans Rocher-Percé des montagnes de gravel, donc déjà pas mal de dépenses qui ont été engagées. Il y a aussi des études de génie en cours pour plusieurs structures du tronçon. Je présume qu’ils ne font pas ça pour rien. Je suis rassuré de ce côté-là. »

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a procédé à une mise à jour de la réhabilitation du rail jusqu’à Gaspé la semaine dernière, précisant un retard de deux ans pour le premier tronçon jusqu’à Port-Daniel-Gascons. Le MTQ a aussi mis à jour son site web et a retiré l’échéancier 2025 qui était visé initialement pour Gaspé, indiquant seulement qu’une réévaluation sera faite et que le tronçon serait réhabilité « le plus rapidement possible ».

Ce qui a soulevé l’ire de certains élus, dont le maire de Gaspé qui n’a pas caché son mécontentement, bien qu’il ne croit pas que le projet soit relégué aux calendes grecques pour autant. « Je ne suis vraiment pas de bonne humeur! Je comprends les raisons dont la pénurie de main-d’œuvre dans un domaine pointu comme le ferroviaire. Mais je pense qu’il y avait des choses qu’on voyait venir depuis quelques années qu’on n’osait pas nous dire. C’est frustrant! », ajoute Daniel Côté.

Ce dernier rappelle du même coup que le premier ministre François Legault avait lui-même promis que le train serait de retour à Gaspé en 2025, lors d’une rencontre tenue le 21 août 2019. D’autres entreprises seraient par ailleurs intéressées depuis longtemps à utiliser le rail pour livrer leurs produits si cette option était disponible. « Ça cogne à nos portes, conditionnellement à ce qu’on ait le chemin de fer. On disait aux gens d’être patients, mais c’est clair qu’on va passer à côté d’opportunités d’affaires. Via Rail a aussi toujours été claire qu’elle reviendrait dans la région seulement quand elle pourra revenir jusqu’à Gaspé. Ce sont des pertes pour la Société de chemin de fer de la Gaspésie, de trafic pour le rail et les citoyens en général. Le transport en Gaspésie, ç’a toujours un éternel combat », se désole le maire.

Il n’y a plus de transport de passagers sur le réseau Caplan-Port-Daniel-Gascons depuis 2013. Et il faut remonter au 12 décembre 2011 quant au dernier train de VIA Rail à s’être rendu à Gaspé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média