Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

01 février 2022

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

La députée de Gaspé dresse sa liste de priorités pour la nouvelle rentrée

QUÉBEC

Méganne Perry Mélançon

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Méganne Perry Mélançon.

C’est jour de rentrée parlementaire à l’Assemblée nationale du Québec et la députée de Gaspé a dressé la liste de ses priorités en cette nouvelle session qui s’amorce.

Nouvellement nommée porte-parole en matière d’affaires municipales, d’habitation, d’agriculture et d’alimentation, Méganne Perry Mélançon indique que la situation des aînés dans le comté sera l’un de ses chevaux de bataille. Elle constate que les appels d’aînés en détresse ont augmenté au cours des derniers mois dans ses deux bureaux de circonscription. « La situation financière d’une grande proportion d’aînés est inquiétante; plusieurs se retrouvent dans une telle précarité financière qu’ils doivent se priver de certains de leurs médicaments et peinent à payer leur épicerie. Ce n’est pas normal! » s’indigne la députée. L’accessibilité des soins à domicile, leur santé et les frais encourus pour recevoir des soins à l’extérieur de la région seront notamment au menu.

Méganne Perry Mélançon dit vouloir également accorder une attention particulière au transport, à l’heure où la route 132 a été fragilisée en décembre avec un tronçon de quelques mètres qui a été emporté par la mer lors d’une tempête. Le plan de relance du transport aérien régional qui tarde à être déposé sera aussi un thème à surveiller.

 « La route 132 est l’unique lien routier majeur dans le comté et elle est mise à rude épreuve par les grandes marées, mais aussi par d’autres facteurs. Elle mérite une sérieuse attention de la part du gouvernement, tout comme le transport aérien régional, dont on attend le plan de relance depuis plus d’un an et qui a des impacts sur la mobilité des gens du comté », clame-t-elle. Le retour du train la préoccupe également, puisque le respect de l’échéancier déterminé par le gouvernement semble de moins en moins probable. Aucun appel d’offres sur le tronçon Caplan-Port-Daniel n’a été lancé en 18 mois, ce qui laisse planer le doute sur l’échéancier 2025 pour un retour du train jusqu’à Gaspé.

Enfin, bien que certaines avancées aient eu lieu dans les dossiers de Galt, des places en services de garde et des horaires des ambulanciers du nord de la Gaspésie et de la crise du logement, la députée indique qu’elle ne baissera pas la garde et compte maintenir la pression afin que le gouvernement remplisse sa part du contrat.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média