Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

28 décembre 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Une bouteille à la mer lancée en Gaspésie retrouvée en Écosse

CLORIDORME

Bouteille

©Photo Google Map

Depuis environ 15 ans maintenant, André Huet profite de la fin du temps des Fêtes pour lancer une bouteille à la mer, littéralement. Du bout du quai à Cloridorme, il prend soin d’y insérer un court message, de bien refermer le colis aquatique, puis laisse le destin faire son œuvre.

Si la majorité du temps l’objet se perd pendant sa tumultueuse course, il a quelque fois d’heureuses surprises. Comme cette année, lorsqu’une missive lui étant adressé s’est retrouvée dans sa boîte aux lettres. L’enveloppe était estampillée de l’île de Lewis, une petite parcelle de terre au nord de l’Écosse comptant environ 18 500 personnes. La bouteille qu’il avait lancée le 26 janvier 2020 a récemment été retrouvée sur une plage, près de la maison où habite Andrew Eaton-Lewis et son fils. Près de 4000 kilomètres séparent la Gaspésie et l’île de Lewis, à vol d’oiseau.

La nouvelle a d’ailleurs été rapportée dans le Newsweek, de l’autre côté de l’Atlantique. Après un tel périple, la bouteille a cependant failli terminer sa course au recyclage, avant qu’on ne remarque qu’un message se trouvait à l’intérieur. Andrew Eaton-Lewis a eu tôt fait de faire appel à son cercle de connaissances afin qu’une âme charitable puisse lui traduire le contenu écrit en français, rendu pratiquement illisible en raison des intempéries.

À peu près seules la signature et l’adresse de retour n’étaient pas délavées. L’Écossais a donc décidé de retourner l’appareil en écrivant à son tour une lettre. Il a cependant choisi l’option plus sûre du courrier international, par avion.

Deux en deux

 

André Huet a reçu sa réponse il y a quelques semaines, le 4 novembre. « J’étais excité de découvrir que c’était la seconde fois qu’une de vos bouteilles traversait l’Atlantique. J’aimerais savoir ce que disait votre lettre initiale et l’histoire derrière. En avez-vous envoyé d’autres qui ont voyagé si loin? Faites-vous cela depuis longtemps? Et pourquoi? », s’interrogeait Andrew Eaton-Lewis.

L’homme de Cloridorme a continué la correspondance en répondant aux interrogations de son interlocuteur anglais. André Huet, aujourd’hui âgé de 67 ans et travaillant pour Marinard, lui a expliqué qu’à chaque temps des Fêtes, il envoie une bouteille à la mer (techniquement il la lance sur les glaces pour ne pas qu’elle se brise contre les récifs). « C’est la curiosité qui m’intéresse, de savoir quel chemin elle va prendre [...] Pour ce qui est du message, c’est toujours le même. Je demande à celui qui va trouver cette bouteille d’indiquer l’endroit et le pays où elle s’est retrouvée, et par quel hasard », lui a-t-il répondu.

Comme le précisait Andrew Eaton-Lewis, ce n’est pas la première fois qu’une bouteille du Gaspésien est retrouvée. En janvier 2020, une enseignante au primaire et au préscolaire, Mary Bird, avait retrouvé l’artefact lancé l’année précédente, sur une plage de Portland, une presqu’île au sud de l’Angleterre. L’endroit se retrouve à environ 900 km au sud de l’île de Lewis. Cinq ans plus tôt, une bouteille avait été récupérée après 11 jours aux Îles-de-la-Madeleine. On ignore quelles sont les chances que deux bouteilles lancées à la mer soient retrouvées, deux années consécutives, toutes deux au Royaume-Uni, mais gageons qu’elles sont minces.

Newsweek

©Photo Gracieuseté Andrew Eaton-Lewis

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média