Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

23 décembre 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Un honneur bien mérité pour Jean-Louis Lebreux

PERCÉ

Jean-Louis Lebreux

©Photo Gracieuseté Gregory Molnar

Jean-Louis Lebreux est directeur du Musée Le Chafaud depuis 1983. Il a reçu la semaine dernière le prix Phare bénévole culturel.

L’apport et la contribution de Jean-Louis Lebreux n’est plus à démontrer. Le directeur du Musée Le Chafaud à Percé, qui le garde en vie depuis de nombreuses années, s’est vu remettre le prix Phare bénévole culturel lors du plus récent conseil municipal.

Jean-Louis Lebreux en a fait du chemin depuis qu’il est tout bonnement entré dans le bâtiment, dont les portes étaient grandes ouvertes, pour découvrir ce qui s’y cachait à l’intérieur, et depuis qu’il a été nommé directeur du musée en 1983, y aménageant un lieu « voué à la défense et à l’illustration de la primauté de la vocation artistique de Percé », tel qu’il le décrit lui-même dans un article de l’an dernier dans le Magazine Gaspésie.

Au fil des ans, les Borduas, Guité et Riopelle ont notamment été exposés au Chafaud, au grand plaisir des amateurs d’art et malgré de nombreuses embûches. « Pour lui, la culture est vitale à l’enrichissement d’une communauté. Il a su émerveiller et ouvrir les yeux à tellement de gens. C’est une implication personnelle et professionnelle de plusieurs décennies, a souligné la mairesse Cathy Poirier avant de décerner le prix à Jean-Louis Lebreux. Sans lui nous serions différents. Nous n’aurions pas pu rencontrer des artistes extraordinaires, admirer des œuvres qu’on n’aurait pas pu penser accueillir ici à Percé. Les portes du musée s’ouvrent année après année. Il nous accueille avec une passion toujours plus grande, exposition après exposition. Le meilleur est toujours à venir avec lui. Il est un ambassadeur de la beauté de Percé. Nous sommes chanceux que cet amoureux du beau ait jeté ses valises dans notre ville! »

Le principal intéressé s’est dit très ému de ces bons mots, ignorant au départ la teneur de son invitation et qu’il allait être honoré de la sorte. « Les propos m’ont beaucoup touché et je vous remercie très sincèrement. Percé a une richesse incroyable qu’il faut mettre en valeur. Ce n’était pas facile dès le début et ça ne l’est pas plus aujourd’hui pour d’autres raisons, mais le Musée a pu réaliser de grandes expositions avec très peu de moyens », souligne Jean-Louis Lebreux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média