Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

03 décembre 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Dépôt du projet de loi contre les hydrocarbures

QUÉBEC

Méganne Perry Mélançon

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

La députée de Gaspé, Méganne Perry Mélançon.

Méganne Perry Mélançon était jeudi à l’Assemblée nationale aux côtés du député de Jonquière Sylvain Gaudreault pour annoncer conjointement le dépôt du projet de loi 494, interdisant les activités d’exploration et de production des hydrocarbures.

Ce dernier a pour but d’interdire la recherche et la production d’hydrocarbures, l’exploitation de saumure et la construction de nouveaux pipelines sur le territoire québécois, en plus d’être rétroactif et ne prévoyant aucune compensation financière pour les entreprises, tel que stipulé dans la conclusion d’un rapport du Centre québécois du droit à l’environnement.

Pour la députée de Gaspé, qui prône une transition énergétique et écologique depuis le début de son mandat, il s’agit d’une étape importante. « J’ai longtemps été la seule élue de la région, tous paliers gouvernementaux confondus, à défendre mon point. J’ai multiplié les démarches pour démontrer qu’il n’y avait pas d’acceptabilité sociale pour de tels projets passéistes », se rappelle Méganne Perry Mélançon.

Travaillant de concert avec les groupes environnementaux, elle a notamment participé à des marches contre le projet Galt, marrainé une pétition et questionné le ministre de l’Économie à de multiples reprises pour demander le retrait du financement public dans ce projet, en plus d’en discuter avec le ministre des Ressources naturelles et de l’Énergie, aussi responsable de la région, Jonatan Julien. « À force de marteler le message, nous avons enfin pu ouvrir la voie à un vrai dialogue. Au début de son mandat, le gouvernement ne parlait pas du tout de mettre un terme à l’exploration et à l’exploitation des hydrocarbures. Cette longue lutte locale que j’ai menée aura permis un changement de discours et je suis très heureuse d’y avoir contribué », se réjouit Méganne Perry Mélançon.

Cette dernière espère maintenant que le gouvernement appellera rapidement l’étude du projet de loi. « Le travail se poursuit, mais je suis confiante. Notre projet de loi est réfléchi et les éléments légaux ont été validés par le Centre québécois du droit de l’environnement; il faut maintenant aller de l’avant pour mettre définitivement un terme aux projets d’hydrocarbures au Québec », conclut la députée de Gaspé.

Hydrocarbures

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Le projet de loi est rétroactif et ne prévoyant aucune compensation financière pour les entreprises.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média