Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

15 novembre 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Près de 850 000$ pour la dentisterie en Haute-Gaspésie

SAINTE-ANNE-DES-MONTS

Dentiste

©Photo depositphotos.com

La future équipe sera composée de deux dentistes, de deux hygiénistes, de deux assistants, d’une secrétaire et d’une personne à temps partiel à la coordination.

Sans dentiste depuis le départ à la retraite de Gaston Lepage en août, la Haute-Gaspésie pourra compter sur l’aide du CISSS pour pourvoir à ses besoins.

Un financement de 846 000$ a été annoncé aujourd’hui pour soutenir la création d’une clinique dentaire de première ligne à Sainte-Anne-des-Monts, dans le cadre d’un projet pilote visant à favoriser l’accès aux soins buccodentaires pour la population de la Haute-Gaspésie. Quatre autres cliniques seront soutenues ailleurs en province avec ce même projet pilote, pour des investissements totaux de près de 3 millions de dollars.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé en a lui-même fait l’annonce en fin d’après-midi lundi, lors d’une conférence de presse tenue à l’hôpital de Gaspé. « Ne pas avoir de dentiste pour une population de 11 000 personnes, ça, pour moi c’est inacceptable et il fallait remédier à ça [...] On veut trouver une façon de faire pour que l’enjeu monétaire des clients n’en soit pas un. Malheureusement, avec le système que l’on connait, il y a beaucoup de personnes qui se privent de soins buccodentaires. C’est à nous comme gouvernement de trouver une solution. »

Le ministre Dubé précise cependant que cette stratégie ne vise pas à s’étendre ailleurs dans le réseau de la santé, mais qu’elle est mise sur pied pour combler un manque immédiat. « On veut agir en région avec des enjeux locaux. C’est vraiment notre approche, pas du mur à mur. On n’a pas du tout le même enjeu ailleurs comme à Montréal », ajoute Christian Dubé. Rappelons du même coup que le dentiste Gaston Lepage n’acceptait plus de nouveaux patients depuis 2005, et que plusieurs patients devaient se rendre aussi loin qu’à Rimouski, à quelque deux heures de voiture.

La grande séduction

Concrètement, la subvention permettra entre autres l’achat de la clinique. Elle servira aussi à l’entretien de l’équipement, pour un montant de 25 648 $, de même que pour l’achat de 159 407 $ de matériaux et de fournitures dentaires.

Incessamment, le CISSS de la Gaspésie sera responsable de soutenir la clinique dans son implantation, ainsi que du recrutement et de la rémunération du personnel. La future équipe sera composée de deux dentistes, de deux hygiénistes, de deux assistants, d’une secrétaire et d’une personne à temps partiel à la coordination. « La rétention du personnel, le mode séduction, ça va commencer dès demain! », se réjouit le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes.

Même son de cloche pour la présidente-directrice générale du CISSS de la Gaspésie, Chantal Duguay. « Recruter des dentistes, ce n’est pas facile. Si on n’en a pas demain matin, on a une mesure transitoire pour mettre une équipe de dentistes itinérants. Nous souhaitons leur retour dans la région, et nous sollicitons aussi les jeunes étudiants qui seraient intéressés à venir. On a un plan de match et demain matin nous sommes en action! »

Christian Dubé

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé (centre) était de passage à Gaspé pour annoncer quelque 850 000$ pour pourvoir aux besoins buccodentaires de la Haute-Gaspésie.

Ces projets pilotes constituent la première phase d’une démarche ayant globalement pour but l’implantation de nouveaux modèles d’organisation des services buccodentaires permettant la réduction des inégalités sociales de santé dentaire, de même que l’harmonisation et l’organisation de services dentaires qui sauront répondre aux besoins de la population. Rappelons que cette clinique dentaire constitue l’un des cinq projets pilotes d’une démarche qui permettra de fournir des services dentaires à environ 22 000 personnes sous le seuil du faible revenu ou en milieu éloigné.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média