Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

14 octobre 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Grève jeudi et vendredi aux CPE affiliés à la CSN

GASPÉ / PORT-DANIEL

Grève CPE

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Des éducatrices en grève du CPE Le voyage de mon Enfance de la rue Bolduc à Gaspé.

Les travailleuses des CPE syndiqués à la CSN sont en grève les 14 et 15 octobre afin d’accroître la pression sur le gouvernement et d’obtenir une amélioration considérable de leurs conditions de travail. La grève touche les CPE Les P’tits coquillages (Port-Daniel), ainsi que Le voyage de mon Enfance et Les butineurs (Gaspé).

Les travailleuses revendiquent notamment une augmentation salariale équitable pour tous les titres d’emploi. Une technicienne en service de garde scolaire gagnait 29,05 $ l’heure au maximum de l’échelle salariale (avant la négociation du secteur public) contre 25,15 $ pour une éducatrice en CPE, alors qu’elles ont la même formation collégiale. Les membres demandent également des moyens pour donner de meilleurs services aux enfants, dont ceux à besoins particuliers, ainsi que le respect en tout temps des ratios pour la sécurité des tout-petits. Elles veulent aussi du temps pour la préparation du dossier de l’enfant et pour la gestion de la cuisine.

« Nous assistons à un véritable exode des travailleuses et travailleurs de CPE, qui quittent le réseau en grand nombre pour aller travailler dans d’autres domaines, déplore Serge St-Pierre, président du Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (CCGIM-CSN). Malheureusement, malgré les belles paroles, le gouvernement ne semble pas reconnaître le sérieux de la situation puisque les offres déposées jusqu’à présent sont nettement insuffisantes pour aider à retenir les gens dans le réseau. »

Pour sa part, le gouvernement Legault a annoncé jeudi qu’il n’attendrait pas la fin des négociations en haussant immédiatement le salaire des éducatrices entre 12% et 17% selon les cas.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média