Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

04 octobre 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Comment le CISSS-Gaspésie gérera-t-il le personnel non vacciné à partir du 15 octobre?

RÉORGANISATION DU TRAVAIL

Hôpital des Monts

©Photo Dominique Fortier - Gaspésie Nouvelles

Tous les établisssements de santé sont soumis à la même directive provinciale en ce qui a trait au personnel non vacciné.

À partir du 15 octobre, les membres du personnel travaillant au CISSS-Gaspésie devront être adéquatement protégés tel que stipulé pour le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Le directeur des ressources humaines au CISSS-Gaspésie, Alain Vézina, a offert quelques éléments de réponse sur la question, tout d'abord en ce qui a trait au retrait des employés qui ne seront pas été adéquatement protégés à la date fatidique. « Il y a une notion de réaffectation là où c'est possible. Et si ce n'est pas possible, la personne sera malheureusement placée en absence autorisée non payée. Elle ne pourra pas réintégrer le travail tant qu'elle n'aura pas eu ses deux doses de vaccin suivi du délai d'attente après la deuxième dose. »

Quant à la façon dont la réaffectation se concrétisera, le CISSS-Gaspésie offre quelques bribes de réponse. « Le principe de base est que le travail doit être effectué par l'employé dans l'entièreté de sa tâche. C'est en fonction de l'ensemble de ses responsabilités qu'on doit voir s'il peut travailler autrement ou contribuer autrement à la mission. On ne modifie pas les fonctions initiales qui sont normalement exigées. »

Quant aux inégalités et aux frustrations qui pourraient découler du fait qu'il y aura deux classes d'employés, soit les vaccinés qui poursuivront leur travail comme avant et les non vaccinés qu'on tentera de réaffecter, on répond que le tout est encore en analyse. « Il faut que la réaffectation réponde à un besoin qui demeure vacant. On va voir comment on alloue notre personnel qui peut être réaffecté. »

Au moment d'écrire ces lignes, environ 260 employés n'étaient pas adéquatement vaccinés. Toutefois, la situation pourrait encore évoluer au courant des prochains jours, précise le CISSS-Gaspésie. Quant à savoir dans quel corps de métier on prévoit qu'il y aura le plus d'employés non adéquatement protégés au 15 octobre, la réponse reste vague. « On évalue l'impact concret et on revoit si requis l'organisation du travail. C'est réparti dans l'ensemble des secteurs. Il n'y en a pas qui ressortent comme étant plus problématiques. L'objectif est le maintien des services à la population tout en minimisant l'impact sur les usagers, le personnel et les médecins. »

Le taux de vaccination actuel oscille autour de 94 % dans l'ensemble des employés du CISSS-Gaspésie. « On travaille avec les chiffres qui évoluent pour revoir au besoin, l'organisation du travail », conclut Alain Vézina.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média