Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

15 septembre 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Trou l’immortelle : un premier roman pour Camille Thibodeau

CHANDLER

Camille Thibodeau

©Photo Gracieuseté éditions La Mèche – Chantale Lecours

Camille Thibodeau.

C’est l’histoire d’une fille née en pleine fin du monde avec une face de truite. Cette phrase résume bien à elle seule le ton et l’univers dans lesquels Camille Thibodeau veut plonger ses lecteurs.

Originaire de Chandler, Camille Thibodeau est partie étudier la littérature à Québec puis à Montréal, où elle termine présentement une maîtrise en création littéraire à l’Université de Montréal. À 23 ans, elle vient tout juste de publier son premier roman baptisé Trou l’immortelle. « Depuis que je sais écrire, c’est ce que j’aime faire. Je ne sais pas d’où ça vient mais j’ai toujours eu une bonne imagination et ce besoin de créer des histoires », confie-t-elle.

Et de l’imagination, elle en a beaucoup. On retrouve une bonne part d’originalité dans son court récit de 99 pages. Onirisme et lyrisme teintent son écriture, avec une protagoniste à tête de truite et des animaux parlants. L’auteur a vraiment laissé libre cours aux idées qui lui trottaient en tête, dans un style précis. « J’aime la concision et j’ai beaucoup travaillé là-dessus. J’aime aller à l’essentiel et enlever le superflu. C’est un roman qui va vite; il ne faut pas manquer une phrase », explique celle qui planche sur ce projet depuis deux ou trois ans déjà, mais qui s’est accéléré avec la pandémie.

Malgré la part de fantastique, l’histoire est bien ancrée dans le réel sur une terre appelée Candeur (on vous laisse faire le lien). Elle s’inspire d’ailleurs de la fermeture de la Gaspesia en 1999 et l’arrivée imminente de l’an 2000, avec tout ce que ça implique. « Je me suis servie de la coïncidence de ces deux événements pour camper mon récit et créer une atmosphère de fin du monde. Je pars du réel, mais il y a un virage avant la moitié du livre et ça devient éclaté et où je n’ai aucune limite dans mon imaginaire. C’est un peu un conte fantastique, avec beaucoup de dialogues avec le dialecte gaspésien », conclut Camille Thibodeau.

Trou l’immortelle est d’ores et déjà disponible en librairie, aux éditions La Mèche.

Trou l'immortelle

©Photo Gracieuseté éditions La Mèche – Chantale Lecours

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média