Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

14 septembre 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Louisette Langlois tire sa révérence; Denis Pelchat brigue la mairie

CHANDLER

Louisette Langlois

©Gaspésie Nouvelles - Archives

La mairesse Louisette Langlois.

À la fin de son mandat, Louisette Langlois tournera la page sur 16 années de politique municipale active, dont les 12 dernières à la tête de la municipalité. Elle en a fait l’annonce lundi lors de l’avant-dernier conseil municipal avant les élections de novembre.

« Je vous annonce mon retrait de la vie politique, et ce sans une petite pointe d’amertume, lance d’emblée Louisette Langlois. J’y ai consacré largement ma vie et mes énergies. Je tire ma révérence avec un grand sentiment de devoir accompli et je garde en moi le plaisir que j’ai eu à développer ma ville. Le temps est venu de fermer la boucle de ces 12 années à la mairie et de ces 4 autres à titre de conseillère. On dit en politique qu’une journée est une éternité; j’ai donc vécu plusieurs éternités. »

Cette dernière a rappelé le chemin parcouru par Chandler depuis son arrivée en poste en 2009; peu de temps après la fermeture de la Gaspesia (environ 500 emplois), l'échec de son plan de relance et une perte de revenus de taxation de 1,2 million de dollars. « On perdait notre Klondike en quelque sorte. Nous nous sommes retroussé les manches pour amener Chandler à un autre niveau. Nous avons réussi à donner d’autres vocations et à remettre la ville sur les rails et à lui redonner ses lettres de noblesse », renchérit-elle.

Louisette Langlois se réjouit ainsi d’avoir amené la ville dans une ère post-industrielle, avec l’aide de nombreux partenaires dévoués et impliqués. Parmi les avancées, elle cite notamment la mise sur pied d’un plan stratégique, le reverdissement et l’embellissement de chacun des quartiers, l’arrivée des spectacles multimédia Nova Lumina et Ura, la passerelle du Bourg de Pabos, les festivités entourant le 100e anniversaire en 2016 ou encore la piste cyclable, sans oublier les nombreux défis qui restent à venir, dont celui du quai. Mais pour la principale intéressée, le temps est venu de passer à autre chose.

« Ce sera le tour à d’autres personnes de prendre le relais de cette ville. Notre population choisira par qui elle désire être représentée dignement et honnêtement, pour que la paix s’installe et que nous n’aurons plus à vivre ce qui s’est vécu les 4 dernières années. » Louisette Langlois fait évidemment référence au climat au conseil municipal qui n’a pas toujours été au beau fixe. « Ça fera partie du passé et on passera à autre chose. Le citoyen doit être consulté, écouté et capable d’exprimer ses opinions avec respect. À vous de choisir des personnes sincères, honnêtes, à l’écoute et dénués d’intérêts personnels », conclut-elle.

La mairesse a récemment été suspendue 180 jours par la Commission municipale du Québec pour des manquements déontologiques. Il s'agissait de sa troisième suspension depuis son arrivée en poste.

Denis Pelchat briguera la mairie

 

Le conseiller Denis Pelchat a saisi la balle au bond pour confirmer sa présence dans la course à la mairie. « Je souhaite ardemment que la population m’appuie et soit derrière moi. Qu’on puisse continuer ce qui est entrepris depuis 12 ans déjà à Chandler, c’est-à-dire le virage récréotouristique, les grands défis qui s’en viennent comme le logement, la main-d’œuvre; ce sont des enjeux sur lesquels on ne peut passer à côté ». Ce dernier a immédiatement reçu l’appui de Louisette Langlois.

Deux autres personnes ont déjà annoncé leur intention de briguer la mairie, à savoir Gilles Daraîche et Marie-Claire Blais.

Un temps tenté par la mairie, le conseiller Bruno-Pierre Godbout a plus tôt décidé de se représenter au poste qu’il occupe actuellement lors des élections municipales de novembre. « Pour des raisons personnelles et familiales, je préfère demeurer conseiller et disons être un peu plus dans l’ombre. Je veux continuer à m’impliquer en politique municipale, mais je préfère prendre un pas de recul pour être mieux avancer plus tard », indiquait-il récemment au Gaspésie Nouvelles.

nis Pelchat

©Photo Ariane Aubert Bonn

Le conseiller Denis Pelchat briguera la mairie aux élections municipales de novembre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média