Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2021

Retour

13 septembre 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Le Bloc fait du phare de Cap-des-Rosiers une priorité

GASPÉ

Guy Bernatchez

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Le candidat bloquiste Guy Bernatchez et le chef Yves-François Blanchet.

Chose promise, chose due. Yves-François Blanchet avait affirmé deux jours avant la dissolution du parlement qu’il serait de retour dans le comté de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine pendant la campagne électorale pour appuyer son candidat Guy Bernatchez.

Les deux étaient de passage hier à Grande-Rivière et aujourd’hui à Gaspé pour ce dernier blitz avant l’élection du 20 septembre. L’autobus de campagne s’est notamment arrêté au phare de Cap-des-Rosiers, qui a été placé comme enjeu prioritaire par le Bloc québécois. Rappelons que plusieurs voix s’élèvent pour un transfert de l’infrastructure du ministère des Pêches et des Océans vers Parcs Canada. Des travaux de réfection d’environ 6,5 millions de dollars sont nécessaires selon les dernières estimations.

« Combien de fois j’ai entendu parler du phare de Cap-des-Rosiers? Il faudra une intervention à caractère fédéral. Nous sommes dans les enjeux du patrimoine, lance Yves-François Blanchet. Il y a des affaires que plus tu traînes, plus tu niaises et plus tu tètes, plus ça va coûter cher. Parcs Canada devrait se voir donner des mandats et des moyens plus importants », suggère-t-il.

Le chef bloquiste ajoute qu’en raison du contexte actuel, plusieurs touristes québécois redécouvrent leur province. Incidemment, les investissements devraient augmenter dans les équipements et les infrastructures pour une meilleure offre touristique, culturelle et patrimoniale, dont à Cap-des-Rosiers. « Si les gens qui sont présentement là ne sont pas prêts à bousculer quand il le faut pour obtenir le résultat, envoyez quelqu’un qui est prêt à le faire », indique Yves-François Blanchet.

La veille, ce dernier s’est engagé à Grande-Rivière à ce que des interpellations soient faites dès 2021 à la Chambre des communes dans le dossier de la grue portique et du parc d’hivernage de la municipalité. Idem aujourd’hui pour le phare de Cap-des-Rosiers. « C’est un enjeu qui me préoccupe beaucoup, précise pour sa part Guy Bernatchez. C’est le cas à Pointe-au-Père avec le phare qui appartient à Parcs Canada. Il faudrait faire la même chose ici, d’autant plus que c’est le plus haut au Canada et qu’il est collé sur le parc Forillon. »

Questionné à savoir ce qu’un député du Bloc pourrait faire de plus comparativement à une députée assise au conseil des ministres, Yves-François Blanchet a conclu en rappelant que la détermination, la clarté du propos et la mobilisation de l’opinion publique peuvent avoir énormément d’influence en politique. « Ce n’est pas juste un nombre de votes au parlement. Tout ce qu’un parti d’opposition peut faire n’a pas été fait ... Comme par exemple envoyer un député du Bloc [dans le comté ici], ça n’a pas été fait. »

Pour sa part, interpellée à de maintes occasions sur ce dossier, la députée sortante Diane Lebouthillier a toujours indiqué que le phare des Cap-des-Rosiers était solide et qu’il serait préservé, sans pour autant en faire un cheval de bataille électoral ni ne promettant une réfection dans un court délai. « Ce qu’on fait c’est de s’assurer que le phare soit accessible l’été aux visiteurs pour qu’il continue d’être un attrait. On veille sur lui. Qu’il demeure avec le MPO ça ne va pas nécessairement lui nuire. On travaille avec le ministère pour le préserver », expliquait-elle récemment.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média