Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

07 septembre 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Percé percevra 1$ sur les transactions de plus de 10$

PERCÉ

Percé

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

La redevance règlementaire sera mise de l’avant le 1er mai 2022.

La Ville de Percé encaissera dès l’an prochain un montant de 1$ sur une panoplie de transactions qui seront faites sur l’ensemble de son territoire, dès que la facture dépassera les 10$. Les résidents de la municipalité en seront de facto exemptés. Seuls les touristes et les visiteurs seront touchés.

Cette redevance règlementaire sera mise de l’avant le 1er mai 2022. Elle touchera notamment les hébergements touristiques, les restaurants, les souvenirs, les œuvres d’art, les musées, les vêtements, l’artisanat, les salles de spectacle, les galeries d’art, les croisières ainsi que les activités sportives et de plein air (incluant la location d’équipements). L’achat de boissons alcoolisées, de tabac ou de cannabis ne sera pas touché. Incidemment, que ce soit pour une facture de 450$ au restaurant ou pour une note de 20$ à la sandwicherie du coin, le montant perçu restera le même à 1$.

La démarche sera mise de l’avant pour défrayer les frais inhérents aux infrastructures touristiques municipales, qui représentent une part substantielle du budget de la municipalité. Un Fonds spécifique sera ainsi créé, qui pourra aussi servir pour financer de nouveaux projets de développement. Le projet de règlement a été présenté mardi soir en séance de conseil municipal. « Ça va permettre de créer de la richesse pour l’ensemble de la collectivité. L’idée c’est de générer de nouveaux revenus à même les utilisateurs. On ne considère pas qu’ils seront pénalisés. C’est pour développer, entretenir et rester à la hauteur des attentes comme destination touristique. C’est un grand mouvement que nous lançons ce soir et nous en sommes très fiers », explique la mairesse Cathy Poirier.

Cette dernière estime que le jeu en vaut amplement la chandelle et qu’une famille de passage pendant quelques jours pourrait ainsi devoir s’acquitter d’une facture supplémentaire d’environ 20$. Se basant sur un achalandage annuel de 500 000 visiteurs en période estivale, la Ville pourrait ainsi aller chercher quelque 1,5 million de dollars. Le budget de Percé était estimé à 7,1 millions de dollars pour 2021. La nouvelle redevance pourrait donc ultimement représenter près de 20% de son budget annuel. « Ça va dégager le budget municipal de façon assez importante », résume la mairesse.

Chaque nuitée représentera par ailleurs une transaction. Un montant de 4$ sera par exemple perçu pour un séjour de quatre soirées. Du côté des commerçants, ils auront l’obligation de percevoir ces redevances, qui devront être remises à la Ville trois fois par année le premier jour de juin, de novembre et de février. Une partie de ces redevances leur reviendra pour compenser les frais d’administration et de gestion supplémentaires. Il est prévu au règlement que la mention « redevance règlementaire » sera apposée sur la facture ou le reçu de caisse. Des affiches expliquant la démarche devront aussi être installées par souci de transparence envers les clients.

La Ville de Percé rappelle en terminant qu’elle ne perçoit aucun revenu de ses infrastructures touristiques, lesquels sont financées à même son budget de fonctionnement. Elle se prévaut ainsi d’un pouvoir prévu de la Loi sur les cités et villes en exigeant une redevance règlementaire aux visiteurs.

Commentaires

8 septembre 2021

Septuagénaire de Québec

❇️ Très bonne idée. ❇️ J’ose croire que les « non-natifs » et « non-résidents » comme moi vont y souscrire autant que moi. ❇️ Réellement une bonne idée.

8 septembre 2021

Michel Méthot

IL y a trop d'infrastructures et par la meme occasion trop d'employés , trop d'organismes, trop de petits amis et trop de gens impliqués dans la gouverne A ce rythme, les taxes vont devenir non sens, rien a offrir aux touristes pour ce qu'ils paient, pressés comme des citrons partout ou ils vont. Les citoyens n'en peuvent plus et cherchent a quitter, les touristes vont s'écoeurer assez vite aussi.

12 septembre 2021

Marco Duguay

Michel Méthot Je suis totalement en accord avec vous. Je crois qu'on assiste présentement à un sabotage en règle du Québec par tous les milieux politique..

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média