Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

02 septembre 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Luc Legresley briguera la préfecture

ROCHER-PERCÉ

Luc Legresley

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Entré dans les Forces armées canadiennes à 18 ans, où il a œuvré pendant 13 ans comme policier militaire, Luc Legresley est revenu au bercail en 1993 et s’implique depuis dans différentes causes.

Après une pause de 4 ans du monde municipal – suite à 18 années en politique active dans le milieu – Luc Legresley veut renouer avec l’action. L’ancien conseiller de Newport vise maintenant la préfecture du Rocher-Percé.

« Le monde municipal c’est quelque chose que j’aime, où je me donne à fond. Je voulais me retirer, mais les gens revenaient toujours me voir en me disant que c’est ma place. Mon 4 ans de pause ne m’a pas trop amené de défis alors quand Nadia [Minassian, préfète sortante] a décidé de quitter, j’ai dit haut et fort que la préfecture m’intéressait. »

Luc Legresley est aujourd’hui âgé de 59 ans. Entré dans les Forces armées canadiennes à 18 ans, où il a œuvré pendant 13 ans comme policier militaire, il est revenu au bercail en 1993 et s’implique depuis dans différentes causes, dont le fonds Michel-Lancup.

Ce dernier veut impliquer les jeunes autant que faire se peut, être fédérateur, travailler avec les forces de chacun et que les orientations soient claires pour respecter les compétences de tout le monde. « J’ai l’intention d’amener un dynamisme intéressant pour la MRC. La communication a toujours été le secret de la réussite. Je ne suis pas là pour moi-même, mais pour aider les gens. C’est dans mes valeurs. On a besoin de s’épanouir un peu. Avec ce que Newport était et est devenu par exemple, on peut dire qu’on a fait quelque chose de bien. On serait capable de faire ça partout à Chandler et dans Rocher-Percé, car on a une très belle MRC. Je suis pas mal régional et je veux être un atout majeur. Je veux amener les choses où sont les forces. »

Parmi ses chevaux de bataille, l’ex-militaire veut notamment mettre les jeunes de l'avant et travailler à les ramener en région. Il ne veut cependant pas se couper lui-même l’herbe sous le pied et divulguera au moment opportun d’autres pans de son plan d’attaque. « La MRC peut devenir très importante et pourrait facilement s’épanouir davantage. Je ne dévoilerai pas tout de suite vers où je veux me diriger, mais chose certaine je ne m’assoirai pas sur mes lauriers. »

En terminant, Luc Legresley avoue avoir été sollicité pour la mairie de Chandler, mais a décidé de passer son tour. « J’y ai songé, mais je n’irai pas mettre mes énergies où actuellement il y a trop de conflits. Je ne suis pas intéressé aux milieux hostiles. Peu importe qui sera élu, le plus gros devoir sera de redorer l’image de Chandler. C’est une belle ville avec des gens merveilleux, mais il y aura un gros travail à faire là-dessus. J’espère de tout cœur qu’elle se repositionnera où elle était auparavant. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média