Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2021

Retour

26 août 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Christian Rioux, candidat du Parti populaire du Canada pour la Gaspésie et les Îles

ÉLECTIONS FÉDÉRALES

Christian Rioux

©Photo Gracieuseté

Christian Rioux dit être en accord avec la totalité des idées véhiculées par le Parti populaire du Canada.

Christian Rioux refait surface sur la scène politique, cette fois-ci à titre de candidat pour le Parti populaire du Canada de Maxime Bernier dans la circonscription Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Le technicien informatique originaire de Bonaventure avait déjà goûté à la politique en 2012 en se présentant pour le Parti conservateur du Québec, souhaitant ainsi offrir une alternative aux électeurs. Il s'inscrit à nouveau dans cette démarche en défendant les couleurs du Parti populaire du Canada qui rejoint ses valeurs. « On vote souvent contre un parti en choisissant le deuxième moins pire, mais ça ne fonctionne pas. Je me retrouvais donc orphelin politique au fédéral. Il n'y avait aucun des vieux partis qui venaient me rejoindre dans mes valeurs jusqu'à ce que Maxime Bernier fonde le Parti populaire. Pour moi, c'est le seul qui offre de vraies solutions aux problèmes actuels. »

Christian Rioux apprécie la franchise de son chef qui ne cherche pas à faire du clientélisme pour s'acheter quelques votes. Il rappelle d'ailleurs la dernière élection où Maxime Bernier avait été le seul à ne pas promettre mer et monde aux électeurs, proposant plutôt d'être prudent sur le plan économique afin de ne pas plonger le pays « dans la misère ». Aujourd'hui, le candidat populaire pense que la situation est pire qu'elle l'était alors que le pays est plus endetté que jamais. « C'est catastrophique. Trudeau a doublé la dette du Canada en quelques mois. Il nous a mis plus dans le trouble que n'importe quel premier ministre avant lui. C'est épouvantable pour les générations à venir. »

Le candidat gaspésien se sent aussi interpellé par la position de son chef qui défend les droits et libertés individuelles en dénonçant ce qu'il qualifie de « dérive sanitaire », notamment avec l'imposition du passeport vaccinal.

Christian Rioux

©Photo Dominique Fortier - Gaspésie Nouvelles

Christian Rioux lors du débat des candidats de 2012 en Haute-Gaspésie.

Ce qui favoriserait la Gaspésie

@R:Parmi les idées proposées par le Parti populaire du Canada, Christian Rioux retient quelques éléments qui favoriseraient l'épanouissement économique de la Gaspésie à commencer par un commerce interprovincial facilité, notamment avec le Nouveau-Brunswick.

L'exploitation des ressources naturelles devrait également être mis de l'avant. À cet effet, Christian Rioux rappelle l'exploitation pétrolière qui a été bloqué en Gaspésie alors que selon lui, une forte proportion de la population était en accord. « Il ne faut pas bloquer des projets porteurs de prospérité pour une région par simple idéologie politique », souligne-t-il.

Le candidat demeure réaliste et ne s'attend pas à ce que son parti forme le prochain gouvernement. Toutefois, il estime que sa présence est essentielle pour provoquer le débat et confronter les autres partis sur leurs positions. « Ils pensent tous pareil alors ça fera du bien de pouvoir les mettre au défi en apportant une diversité d'opinions. Nous sommes un nouveau parti, mais nous espérons tout de même faire élire le plus de députés possible. Qui sait, peut-être assisterons-nous à une vague mauve », conclut-t-il.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média