Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

14 juillet 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Un bloc de 300 mégawatts d’éolien dans la mire

GASPÉSIE

Éoliennes

©Deposiphotos

Une chose n’arrivant jamais seule, le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la Gaspésie était en ville mercredi, coïncidant avec l’importante annonce chez LM Wind Power prévue pour 14 h 30 et coïncidant aussi avec un décret de préoccupation à l'intention de la Régie de l'énergie quant au positionnement de la filière éolienne dans le portefeuille énergétique du Québec pour les années à venir.

Le décret est une première étape menant au lancement par Hydro-Québec d'un appel d'offres pour de nouveaux approvisionnements permettant de répondre dès 2026 aux besoins à long terme en énergie et en puissance. Selon la vision présentée, l'appel d'offres devra prévoir un bloc de 300 mégawatts réservé à l'énergie éolienne. Un autre bloc de 480 mégawatts est aussi lancé, toute source d'énergie renouvelable confondue.

« Notre gouvernement s'est engagé à accroître la place des énergies renouvelables pour soutenir l'électrification de notre économie et réduire la consommation de combustibles fossiles. L'industrie éolienne a fait des pas de géant ces dernières années et est maintenant une option incontournable dans le portefeuille énergétique du Québec. Les préoccupations que nous énonçons confirment l'engagement de notre gouvernement à générer des investissements qui soutiendront l'essor des régions et des communautés, au bénéfice de tous », explique Jonatan Julien.

La décision a aussi pour objectif de signifier clairement à l'industrie éolienne québécoise et aux acteurs économiques d'ici et d'ailleurs que le Québec entend soutenir le développement de cette industrie et maximiser ses retombées. Des parts de contenu local seront d’ailleurs exigés, comme une participation du milieu local et des communautés à l'actionnariat du projet à hauteur d'environ 50 % (voir les autres éléments en tableau).

Bon accueil


La nouvelle a été bien accueillie par Nuvéo - Créneau d’excellence en énergie renouvelable (anciennement le Créneau d’excellence éolien). Notamment dans les appels d’offres réservés à l’éolien où les redevances aux MRC seront indexées, passant de 5000$ à 5700$ par mégawatt. « L’industrie éolienne fait partie de la solution face aux changements climatiques. On voit les états du Nord Est des États-Unis qui achètent notre énergie et développent aussi de l’éolien, explique le directeur Steve Bujold. Nous sommes contents que le gouvernement reconnaisse le potentiel environnemental et économique de l’éolien. Les entreprises sont prêtes; ça fait depuis 2014 qu’on n’a pas eu d’appels d’offres d’envergure, c’est certain qu’il y a de l’enthousiasme. On est prêt à en faire plus. »

Éléments du décret

 

 

- Participation du milieu local et des communautés à l'actionnariat du projet à hauteur d'environ 50 %;

- Maximisation du contenu québécois du projet en visant 60 % des dépenses globales;

- Maximisation du contenu régional du projet, soit en provenance de la MRC où il se situera, ou encore de la MRC de La Matanie ou de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, en visant 35 % des dépenses globales;

- Approvisionnement à long terme, avec des contrats d'une durée de 30 ans.

Plus de détails à venir
 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média