Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

11 juillet 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Roman inspiré de l’expropriation de Forillon

GASPÉ

Forillon

©Photo Éditions GID

Forillon, sur les traces du passé est d’ores et déjà disponible en librairie.

Pendant cinq ans, Lison Nicolas a rencontré des expropriés, parcouru les archives et marché le parc national. Le fruit de son travail a abouti à un roman inspiré de ces événements, baptisé « Forillon, sur les traces du passé ».

L’idée lui est venue tout simplement, lorsqu’elle a entendu à la radio une entrevue avec Aryane Babin, qui s’est penchée sur le dossier pour son mémoire à la Faculté des études supérieures et postdoctorales de l'Université Laval. Elle-même originaire de Grande-Rivière, Lison Nicolas s’est mise à s’intéresser plus amplement à cette histoire qui lui était un peu méconnue. Elle avait 11 ans lors des événements en 1970. « Les personnages se sont mis à vouloir parler et j’ai écrit l’histoire pendant 5 ans où je suis retourné sur les lieux », explique celle qui a quitté la région en 1984 et qui enseigne maintenant à Sherbrooke depuis 20 ans.

Elle a aussi lu « La bataille de Forillon » de Lionel Bernier, qui fait référence en la matière. « Je me suis dit qu’après ça, il n’y a plus de livre à écrire ... Mais ensuite je me suis rendu compte en rencontrant les gens qu’il y avait beaucoup d’amertume, de colère, de révolte, de larmes aux yeux en en parlant; certains sont incapables de retourner dans le parc. Moi au fil des ans, je voulais écrire une histoire où le personnage principal trouve un apaisement. Oui c’est souffrant et révoltant, mais elle finit par trouver une paix. »

L’histoire s’articule donc autour d'une femme qui revient sur le territoire de Forillon près de 50 ans après l'avoir quitté avec sa famille. Elle revisite les lieux de son passé et reçoit les confidences des gens qu'elle croise sur sa route. Les événements de l'expropriation se révèlent à travers les rencontres de ces personnages. Complètement fictive, l'histoire de Diane a été inspirée des témoignages des personnes expropriées rencontrées ou de témoignages vidéo. Le roman est publié aux Éditions GID et est d’ores et déjà disponible en librairie.

Lison Nicolas

©Capture d'écran La Ruche

Lison Nicolas.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média