Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

14 juin 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Décès de l’artiste Maurice Joncas

GASPÉ

Maurice Joncas

©Archives - Gaspésie Nouvelles

Maurice Joncas est décédé à l’âge de 84 ans.

Le peintre, poète et écrivain Maurice Joncas est décédé le 13 juin à son domicile de L’Anse-aux-Cousins (Gaspé), à l’âge de 84 ans.

L’homme natif de Pointe-Jaune (Gaspé) est connu par toute une génération d’élèves pour avoir enseigné le français et la littérature au secondaire pendant 35 ans, de 1961 à 1996. Il aura par ailleurs été membre fondateur de la chorale Les Voix du large en 1967 et de la troupe du Théâtre de l'Astran en 1969, portant à la fois les chapeaux de comédien, metteur en scène, décorateur et costumier.

Maurice Joncas aura au total signé près d’une vingtaine d’œuvres – romans, recueil de poésies, récits – dont un ouvrage sur les 70 ans de St-Maurice-de-l’Échouerie (1985). Il est aussi derrière Chroniques d’enfance (1996), où il racontait ses souvenirs de son village natal, en 1942, dans une Gaspésie exposée de loin (mais parfois de plus près) aux affres de la Deuxième Guerre mondiale. Il a aussi signé le texte de la chanson La complainte de Forillon. « Écrire c'est toujours une belle aventure, c'est une passion », résumait-il sobrement en 2011 dans les pages du Pharillon.

L’homme de lettres a fait ses études classiques au Séminaire de Gaspé, avant de poursuivre son parcours en théologie et en philosophie à Trois-Rivières et au Manitoba. Ses toiles ont aussi voyagé, étant notamment exposées au Musée régional de Rimouski et Salon national des galeries d’art à Montréal. Maurice Joncas a touché légèrement à la sculpture, en récupérant et travaillant le bois d’épave.

Au fil des ans, on lui a en outre décerné le prix Mérite Culturel Gaspésien en 1988, le prix Gasp'Art Culture en 1994, la Médaille d'argent de l'ordre du mérite scolaire de la FCSQ en région en 1996 et le Prix Reconnaissance bénévole culturel en 2000.

Extrait de Chroniques d’enfance

 

Comme il était coquet et joli, mon petit village de Pointe-Jaune, en pays de Gaspésie, serti comme tant d’autres dans la dentelle du littoral, fouetté et sculpté inlassablement par les vagues et les vents du nord, bien niché, presque à flanc de montagne, dans sa minuscule plaine du bord de mer.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média