Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

22 avril 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Pétition pour le retrait de tout investissement public dans Galt

GASPÉ

Galt Junex Cuda

©Archives

Selon les estimations initiales, la production maximale pourrait atteindre entre 850 à 3 000 barils de pétrole par jour et le site pourrait être exploité pendant 40 ans. Au mieux, l’équivalent de 42 jours de consommation pour tout le Québec.

La députée de Gaspé et plusieurs organisations locales profitent de la Semaine de la Terre pour demander au gouvernement du Québec de retirer toute forme d’investissement public dans le projet Galt, incluant l’actuelle participation de Ressources Québec, qui y a injecté 8,4 millions de dollars en 2017 et qui était à ce moment partenaire à un peu plus de 17%.

Solidarité Gaspésie (section La Côte-de-Gaspé), la Planète s’invite au parlement (section Gaspé), le Réseau libertaire Brume Noire ainsi qu’Environnement Vert Plus s’unissent et lancent une pétition en bonne et due forme sur le site de l’Assemblée nationale, le tout marrainé par Méganne Perry Mélançon.

« Non seulement le gisement est situé à moins de 1000 mètres d’un milieu hydrique, les risques encourus sont beaucoup trop grands quand on les compare aux potentielles retombées avancées par l’entreprise, explique-t-elle. Il est inconcevable qu’en 2021, alors que tous les voyants lumineux sont en rouge en ce qui concerne les changements climatiques, que le gouvernement finance encore de tels projets qui n’ont aucun avenir pour les Québécois et Québécoises. »

Méganne Perry Mélançon

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Méganne Perry Mélançon, députée de Gaspé.

Rappelons que Gaspé Énergies, une filiale d’Utica Ressources qui a racheté en 2019 les actifs québécois de Cuda Pétrole et Gaz (l’ancienne entreprise Junex), teste actuellement le cadre de la Loi sur les hydrocarbures. Gaspé Énergies poursuit le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles pour avoir refusé d’autoriser un forage exploratoire au puits Galt 6, à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Gaspé, en raison de la présence d’un milieu hydrique à moins de 1000 mètres. La cause est en délibéré à la Cour supérieure.

Quoiqu’il en soit, la députée de Gaspé rappelle qu’il n’y a selon elle aucune acceptabilité sociale dans le projet Galt et qu’en somme, le jeu n’en vaut pas la chandelle. « Nous ne voulons pas que des compagnies étrangères viennent mettre en danger notre environnement et nous refusons que le gouvernement les finance! Il y a une véritable évolution de l’opinion publique par rapport à l’industrie pétrolière et il est temps qu’un réel virage s’effectue », ajoute Méganne Perry Mélançon.

La pétition a été lancée aujourd’hui dans le cadre du Jour de la Terre. Une marche aura aussi lieu à partir du Berceau du Canada ce dimanche 25 avril dès 13 h à l’occasion de la Semaine de la Terre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média