Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 mars 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

La MRC veut réduire ses émissions de GES d’ici 2030

LA CÔTE-DE-GASPÉ

Électrique

©TC Media - Patrick Rodrigue

En 2017, selon l’Inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre, le transport en était responsable à 43%.

Voulant faire sa part dans la lutte aux changements climatiques, la MRC de La Côte-de-Gaspé a réalisé un inventaire de ses émissions municipales de gaz à effet de serre (GES); inventaire à partir duquel elle a élaboré un plan d’action et des cibles de réduction.

Au cours des 10 prochaines années, la MRC et les municipalités de son territoire réaliseront une série de 40 actions qui devrait contribuer à réduire de 12 % les GES des entités municipales, et de 6 % dans la collectivité.

Les cibles sont nombreuses, de la diminution de la consommation d’eau potable à un meilleur rendement énergétique des bâtiments, en passant par les circuits alimentaires courts. Concrètement, on vise l’instauration d’un système de gestion du compostage et de l’éclairage public au LED pour Murdochville, Cloridorme, Grande-Vallée et Petite-Vallée, ainsi que l’accès au compostage aux habitants des bâtiments de plus de 4 logements et aux écoles de Gaspé. Mais surtout l’électrification des équipements mobiles municipaux. En 2017, selon l’Inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre, le transport était responsable de 43% des GES. Dans cette optique, Gaspé a déjà acquis deux véhicules 100% électrique. La flotte municipale étant majoritairement composée de camionnettes et de véhicules lourds, restera cependant à voir l’évolution du marché dans ce créneau particulier. La MRC devrait par ailleurs installer d’autres bornes de recharge. « Depuis plusieurs années, un virage est en cours chez nous, explique le préfet Daniel Côté. Chacune des municipalités participe à cet objectif. Comme on le dit souvent, à enjeu global, solutions locales. Et chaque petit geste compte en bout de ligne; chaque tonne sauvée en vaut la peine. Le transport reste quand même la grosse clef dans tout ça. »
À noter que le plan d’action a notamment été rendu possible grâce à un soutien financier de la Fédération canadienne des municipalités. D’autres projets permettront également à la MRC d’accroître les impacts positifs, notamment la réalisation prochaine d’un plan régional des milieux humides et hydriques et d’une initiative afin de développer le concept de municipalités nourricières et l’alimentation locale.

Commentaires

25 mars 2021

Dominique Delage

Demander aux conducteurs des véhicules de la ville d’arrêter le moteur lorsqu’ils descendent de leur véhicule serait une mesure sans frais qui contribuerait à atteindre les objectifs.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média