Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

17 mars 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Vues sur mer renoue avec l’action

GASPÉ

Vues sur Mer

©Photo tirée de Facebook – Festival Vues sur mer

Des films seront présentés à la salle de spectacles de Gaspé du 8 au 11 avril (photo d'archives d'un temps sans pandémie).

Une fois n’est pas coutume. Après avoir dû faire l’impasse sur sa 10e édition l’an dernier pour des raisons évidentes, l’équipe du Festival Vues sur mer reprend du service ce printemps avec une programmation qui sera accessible en ligne (10 au 16 avril) ou sur place (8 au 11 avril).

Un total de 23 documentaires sur des thèmes et des enjeux sociaux actuels seront offerts, soit 9 en personne et 14 sur le web. Bien que le contexte de pandémie affecte le nombre de films projetés, la réouverture des salles de spectacles permettra aux amateurs affables de documentaires de découvrir certaines œuvres acclamées par la critique. Tous les programmes présentés à la salle de spectacles de Gaspé seront d’ailleurs complétés d’un entretien avec les réalisateurs suite à la projection.

Pour une deuxième année, le jury sera présidé par Pierre Mignot, directeur de la photographie renommé qui a reçu le prix Iris Hommage au Gala Québec Cinéma en 2019. Parmi sa filmographie, mentionnons Maria Chapdelaine (Gilles Carle, 1983), (Robert Lepage, 1998), Un Dimanche à Kigali (Robert Favreau, 2006) et C.R.A.Z.Y. (Jean-Marc Vallée, 2005). Le jury remettra son Grand Prix, le Prix du meilleur court-métrage, le Prix gaspésien, le Prix humaniste, ainsi qu’une mention spéciale pour un élément artistique ou technique. Le public sera quant à lui invité à voter pour son coup de cœur de la programmation.

À noter, pas moins de 14 films de la programmation sont réalisés par des femmes. Les festivaliers peuvent se procurer leur passeport sur le site web de Vues sur mer autant pour le volet en ligne (18$) qu’en personne (35$ pour les adultes, 27$ pour les aînés et les plus jeunes).

Les films

 

Les cinéphiles pourront ainsi renouer avec le cinéma sur grand écran dès le 8 avril alors que le programme d’ouverture mettra en vedette le documentaire Errance sans retour de Mélanie Carrier et Olivier Higgins. Le tout sera précédé du court-métrage No Crying at the Dinner Table de Carol Nguyen, primé et sélectionné dans plus de 75 festivals internationaux.

Le lendemain, les festivaliers auront droit à un bloc de programmation sur les thèmes de la mer, la navigation et les naufrages, avec la présentation du film Le roi du Golfe de Robert Tremblay (en première). Ce dernier sera précédé des courts-métrages Gerry Roufs, toujours vivant de Jérôme Voyer Poirier et du journaliste sportif Robert Frosi, puis d’Atalaya d’Emma Roufs. Le samedi 10 avril, Vues sur mer présentera le plus récent documentaire du réalisateur gaspésien Eli Laliberté, Un canot dans la neige (en première), sur le thème de la liberté, de la nature et la nordicité. Il succédera à Un fleuve l’hiver de Félix Lamarche. Pour clore les séances en salle, les cinéphiles sont invités le 11 avril à un programme sur le patrimoine, l’histoire et la culture populaire avec le touchant portait de la réalisatrice Tanya Lapointe sur l’artiste Claude Lafortune, dans le documentaire Lafortune en papier. Le tout précédé du court-métrage Une invitation du réalisateur gaspésien Marius Jomphe.

Les films en ligne

 

- Le jour, elles chantent de Véronique Laveau

- Les creuseurs de Mathieu Roy

- Motoluv de Geneviève Chartrand

- Traversées de Florence Pelletier et Caroline Côté

- Inuit Languages in the 21st Century de Ulivia Uviluk

- 24 heures dans une douche (sans prendre de douche) de Lucile Parry-Canet

- Passage de Sarah Baril-Gaude

- Un métier comme un autre d’Annick Roussy

- Un vrai gentleman d’Aisling Chin-Yeeet Chase Joynt

- 9000 tours de Julien Falardeau

- Vies nouvelles un collectif coordonné par Mary Ellen Davis

- Les libres de Nicolas Lévesque

- Scars d’Alex Anna

- Tant que j’ai du respir dans le corps de Steve Patry.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média