Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 février 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

La RÉGÎM sera prête si Orléans Express se retire de la Gaspésie

TRANSPORTS

RÉGIM

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

La RÉGÎM évalue déjà les différentes options advenant un retrait d'Orléans Express de la Gaspésie.

La Régie intermunicipale de transport de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine sera prête à prendre la relève du service de transport entre les régions si Orléans Express décide de plier bagage.

Avec l'aide gouvernementale octroyée récemment, le transporteur Orléans Express maintient ses services jusqu'au 31 mars. Toutefois, l'incertitude plane après cette date. C'est pourquoi la RÉGÎM entend avoir une alternative à proposer aux citoyens de la Gaspésie si cette dernière n'est plus desservie par Orléans Express. « Notre souhait premier est que le service actuel soit maintenu car c'est ce qu'il y a de plus simple. Mais on ne veut pas de rupture de services. Si ce joueur devait se retirer, ça nous prend une option et on ne pourra pas la mettre en place en une semaine. La réflexion est donc entamée si on doit en venir là », explique la directrice de la RÉGÎM, Marie-Andrée Pichette.

De son côté, le vice-président de la RÉGÎM, Allen Cormier, va un peu plus loin dans l'explication des options. « Est-ce qu'un autre transporteur privé pourrait prendre la relève comme c'était le cas auparavant? Est-ce que la RÉGÎM pourrait elle-même assurer le transport des passagers et des marchandises? Toutefois, il faut d'abord faire nos devoirs sur le plan juridique et financier pour ne pas s'embarquer dans une aventure qui nous coûterait nos bas », ajoute-t-il.

Tous s'entendent toutefois pour affirmer que les menaces d'interruptions de services ne peuvent plus continuer. « Chaque fois, je reçois toujours les mêmes appels car ça touche les personnes âgées, les personnes malades, les étudiants et les gens moins bien nantis. Ça m'attriste particulièrement quand ça vient toucher la portion la plus vulnérable de la société. »

Pour l'instant, le service est maintenu jusqu'au 31 mars et des discussions seraient en cours entre le ministère des Transports et le transporteur par autobus pour réfléchir à la suite des choses. Rappelons que l'argent accordé par le gouvernement du Québec assurait la desserte de façon temporaire et n'assurait rien à long terme. « Le service par autocar est essentiel pour nous en Haute-Gaspésie à défaut d'avoir d'autres services de transport comme le train ou l'avion », précise Allen Cormier.

550 000 $ pour le transport durable

Parallèlement à la réflexion sur les dessertes interrégionales, la RÉGÎM poursuit son analyse sur d'autres alternatives en transport durable grâce à une enveloppe de 550 000 $ du gouvernement du Québec. « On ne se définit plus seulement par transport en autobus mais aussi par l'incitation à la mobilité des citoyens sur le territoire en travaillant avec toutes les MRC. La rédaction du plan d'action sera la première étape. L'autre objectif sera de compléter l'offre de service par autobus en utilisant d'autres alternatives comme le covoiturage, le vélopartage ou la location d'automobiles », explique Marie-André Pichette.

La RÉGÎM aura la responsabilité de gérer la mise en place de tous ces services, notamment par le biais d'un carrefour physique qui pourrait être muni d'un abribus mais aussi d'autres moyens comme l'accès à un taxi, des bornes de recharge électrique, des vélos, etc. La directrice de la RÉGÎM précise d'ailleurs que chaque MRC aura son modèle bien défini selon ses propres besoins.

Chose certaine, tous les efforts déployés actuellement ont comme seul objectif de pérenniser et diversifier l'offre de transport sur le territoire gaspésien et pallier une éventuelle rupture de service par autobus.

Commentaires

14 février 2021

Jean Pierre Cloutier

La CAQ a versé récemment une aide "supplémentaire" de 10 millions! Imaginez ce que cette somme permettrait à REGIM d'accomplir.... En passant, est-ce que la ministre du Revenu national a offert de contribuer au maintien des transports advenant le retrait de KÉOLIS???

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média