Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

20 janvier 2021

Trouver l'amour… via Zoom

Coeurs

©Photo Deposit Photo

SOCIÉTÉ. Une citoyenne de Gaspé, Émilie Gagné, fait le pari que Zoom, en plus de favoriser la tenue de réunions professionnelles, peut aussi faire battre des cœurs. Celle-ci tiendra donc, le 5 février prochain dès 21h, un "Blind date" virtuel visant à faciliter les rencontres entre Gaspésiens et Gaspésiennes célibataires âgés de 18 ans et plus.

 

« Ça peut être dur de rencontrer en Gaspésie », lance d’emblée Mme Gagné, qui s’est elle-même tournée vers les moyens technologiques pour trouver l’amour à la suite d’une séparation. Désormais en couple depuis neuf mois, celle qui œuvre comme directrice de la programmation et animatrice pour Radio Gaspésie veut aider ses concitoyens à faire de belles découvertes.

C’est en songeant à la Saint-Valentin imminente ainsi qu’à la fermeture des lieux de rassemblements induite par la pandémie de COVID-19, qui vient réduire considérablement les opportunités de rencontres, que la jeune femme a décidé d’agir. « Ce que je veux essayer de faire, avec cet événement-là, c’est un peu de peu forcer la main du destin pour que les participants puissent rencontrer des personnes qui ne seraient pas sur leur route autrement », explique celle qui a notamment animé des partys corporatifs virtuels avant les Fêtes via Zoom.

Admettant en riant qu’il s’agira, pour plusieurs, « d’un maudit Zoom de plus », l’instigatrice croit néanmoins que le jeu en vaut la chandelle. « S’ils ont la chance de rencontrer quelqu’un de nouveau, j’ai l’impression que ceux qui cherchent l’amour depuis longtemps vont être prêts à essayer, à faire un petit deux heures de Zoom », fait valoir Mme Gagné. Souhaitant que tout le monde ressorte satisfait de l’expérience, celle-ci espère aussi parvenir à créer au moins un couple. « Je serais fière de ça, parce qu’après ça, je serais dans les anecdotes de famille! Dans cinq, dix, quinze ans, quand le couple va dire comment il s’est rencontré, il va parler de cet événement-là! », s’esclaffe-t-elle.

Comment ça marche?

Les personnes désirant s’inscrire devront répondre à un questionnaire disponible sur l’événement Facebook intitulé « Blind date Gaspésie »; certaines questions y sont obligatoires, d’autres optionnelles. L’organisatrice, qui espère réunir quelque 20 personnes, s’occupera elle-même de jauger les affinités entre les inscrits. En retour d’un frais d’inscription de 10 $ visant à s’assurer de leur sérieux, les participants recevront un lien Zoom par courriel.

Ils seront invités à s’y connecter à la date et l’heure convenue sans caméra et à l’aide d’un pseudonyme. « Il y a des gens qui travaillent dans le public qui n’osent pas aller sur des applications. Aussi, cet anonymat-là permet d’aller au-delà de l’apparence. On ne se le cachera pas, avec des applications comme Tinder, […] on se fie presque juste sur la face de l’autre personne », explique Émilie Gagné.

Après une activité brise-glace rassemblant l’ensemble des célibataires connectés, des duos seront créés pendant une durée prédéterminée et se succéderont dans des salons privés; chaque fois, des sujets préétablis seront proposés afin de guider les discussions. Après plusieurs courtes rencontres entre les candidats compatibles, ceux et celles désirant demeurer en contact auront l’occasion de dévoiler leur réelle identité et de poursuivre la discussion ailleurs.

Au moment d’écrire ces lignes, 45 personnes étaient déjà officiellement inscrites. Pour plus d'information : emiliegagne64@gmail.com.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média