Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

12 janvier 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Du jumelage interculturel pour mieux intégrer les nouveaux arrivants

LA CÔTE-DE-GASPÉ

SANA

©Photo Service d’accueil des nouveaux arrivants

Les personnes intéressées peuvent appeler au 418 368-7500 ou leur envoyer un courriel au projets.sana@pouvoirdesmots.ca.

Pas toujours facile d’intégrer un nouveau milieu de vie, surtout lorsque les référents culturels ne sont pas les mêmes.

Selon le ministère de l’Immigration, plusieurs communautés culturelles sont présentes sur le territoire. Actuellement, les personnes immigrantes qui résident en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine sont nées principalement aux États-Unis, en France, en Chine et en Belgique. Elles sont essentiellement des personnes parrainées, des travailleurs qualifiés et des gens d’affaires. Plus localement, dans la dernière année, ce sont 42 nouveaux arrivants qui se sont installés sur le territoire de La Côte-de-Gaspé, dont 20 personnes immigrantes. Ils étaient respectivement 46 et 21 l’année précédente. Les statistiques de rétention ne sont cependant pas connues, mais une base de données est en développement. Chose certaine, leur apport à la communauté est indéniable.

Heureusement, il y a des gens qui sont là sur le terrain pour faciliter leur adaptation, s’assurer de leur épanouissement et surtout qu’ils décident de rester pour longtemps. Comme le Service d’accueil des nouveaux arrivants, par exemple. « L’intégration facilite la rétention », résume simplement mais efficacement Maude Dufresne, chargée de projets pour l’organisme. Cette dernière est d’ailleurs en plein recrutement pour monter une autre banque de données, cette fois pour trouver des « jumeaux » qui sont prêts à partager leur réalité québécoise avec des immigrants à travers quelques activités ponctuelles. Rien de bien compliqué, ne serait-ce qu’aller faire une randonnée de raquette ou encore lui cuisiner une recette typiquement québécoise. Ou encore mieux, lui faire cuisiner un plat traditionnel du Québec pendant que lui vous montre une spécialité de son pays. Donnant-donnant; tout le monde y gagne. Parce que le jumelage interculturel vise l'ouverture envers l'autre et la découverte de nouvelles cultures, autant pour les locaux que les nouveaux arrivants. Et on vise vraiment à établir une relation égalitaire basée sur le partage. Il ne s'agit pas de mentorat ou de parrainage.

« Ça permet au nouvel arrivant issu de l’immigration d’être jumelé à une personne de la région ou qui habite ici depuis plusieurs années. Ils vont échanger leur expérience, leur réalité et ultimement agrandir leur cercle social. En pandémie comme actuellement, ça brise l’isolement aussi et ça facilite l’intégration à la société d’accueil. Quand on pense qu’on a un bon match, on organise une rencontre. Ça peut aussi être des familles complètes qui se rencontrent. Si ça clique, on commence le programme de jumelage », explique Maude Dufresne. Présentement, le Service d’accueil des nouveaux arrivants est en période de recrutement. Les personnes intéressées peuvent appeler au 418 368-7500 ou leur envoyer un courriel au projets.sana@pouvoirdesmots.ca. Les activités, dans le respect des mesures sanitaires évidemment, devraient débuter dans les prochaines semaines. Quelques-unes pourraient se faire virtuellement au départ. De plus, l'organisme effectue un suivi avec les jumeaux pour une durée de 6 mois à 1 an. Il est conseillé de faire des rencontres une à deux fois par mois, mais le tout reste à la discrétion des jumeaux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média