Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

15 décembre 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Des grandes marées plus fortes que les vagues

FESTIVAL EN CHANSON DE PETITE-VALLÉE

Klô Pelgag

©Photo tirée de Facebook

Klô Pelgag sera l’une des trois artistes-passeurs de cette édition 2021.

Ce n’est pas une, deux ou même trois vagues pandémiques qui pourraient freiner le Festival en chanson de Petite-Vallée de mener à bien sa mission.

Après avoir navigué en eaux troubles pendant plusieurs mois, l’équipage a trouvé le courant marin propice qui lui permettra de mener sa 38e édition à bon port. Le prochain Festival sera décliné en trois grandes marées d’artistes qui déferleront successivement sur le village gaspésien entre le 1er et le 10 juillet. Chaque marée sera composée d’un artiste passeur et de 5 autres artistes (ou groupes) qui seront en spectacle pendant trois jours. Les festivaliers auront ainsi davantage de latitude et de temps pour apprécier le talent des artistes, nonobstant la situation qui prévaudra à ce moment. Du 2 au 4 juillet, la marée du Grand Héron sera guidée par la colorée Klô Pelgag, celle du Coyote suivra les traces de Tire le Coyote du 5 au 7 juillet et la marée du Loup aura comme chef de meute Louis-Jean Cormier, du 8 au 10 juillet.

« Ce sont 3 marées de 6 artistes qui débarquent pendant 3 jours chacun. C’est une formule qui nous permet beaucoup plus de souplesse au niveau de la logistique, ne serait-ce que pour loger les artistes. À la dernière journée de chacune des marées, il va y avoir un spectacle collectif avec les 6 artistes. C’est une belle formule qu’on teste et je suis pas mal certain qu’il va rester quelque chose de cette structure dans les festivals à venir », explique le directeur général et artistique, Alan Côté.

Les artistes qui accompagneront Klô Pelgag, Tire le Coyote et Louis-Jean Cormier devraient être connus vers la fin du mois de février. Les chansonneurs – l’une des pièces maîtresses du Festival en chanson – ne seront pas en reste. Ces derniers seront de retour, en version améliorée même, mais le grand manitou ne veut pas vendre la mèche et annoncera plus de détails en début d’année prochaine. Quant à la Petite École de la chanson, l’un des moments les plus attendus de chaque édition, elle ne pourra évidemment pas se déployer de par son ampleur, avec bon an mal an des centaines de jeunes choristes qui chantent à l’unisson avec l’artiste-passeur. Mais la relève musicale ne sera pas délaissée pour autant. « On veut quand même faire quelque chose avec les enfants et on en train de développer un projet qu’on pourra annoncer bientôt. C’est certain qu’on ne laisse pas les enfants ne pas chanter cette année. Le concept va être déployé bientôt », précise Alan Côté. Enfin, les démarches pour la reconstruction du Théâtre de la Vieille Forge suivent leur cours et se fraient tranquillement mais sûrement un chemin dans les dédales administratifs, ralentis par la COVID-19.

Dans tous les cas, l’équipage du Festival en chanson de Petite-Vallée est paré à toute éventualité et s’est déjà forgé une bonne expertise avec le dernier été. Ne restera plus qu’à voir où nous en serons rendus collectivement en juillet 2021.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média