Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

25 novembre 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Réseau accès entreprise : plus de pouvoir pour les MRC

ENVELOPPE DE 5,4 M$ EN GASPÉSIE

Nadia Minassian

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Nadia Minassian, présidente du Regroupement des MRC de la Gaspésie.

Les MRC auront un outil supplémentaire pour accompagner les entrepreneurs de leur territoire, grâce à la création du réseau Accès entreprise Québec annoncée récemment.

Le gouvernement du Québec a indiqué qu’il voulait ainsi s’assurer que les entreprises aient accès à des services d’accompagnement, de capital de croissance et d’investissement de haute qualité. Pour y parvenir, une somme de 97,5 millions de dollars sur 5 ans a été débloquée par le ministère de l’Économie et de l’Innovation. Concrètement, les MRC pourront embaucher deux nouvelles personnes qui viendront se greffer aux équipes actuelles. Depuis « l’abolition » des centre locaux de développement (CLD) en 2015, plusieurs MRC avaient décidé de prendre sous leur aile l’accompagnement aux entreprises, en intégrant la structure au sein de leur propre organisation. C’est le cas dans Rocher-Percé notamment. D’autres MRC, comme en Haute-Gaspésie, avaient conservé le modèle créé en 1998 par le Parti québécois. Dans tous les cas, chacun aura maintenant le loisir d’agir à sa guise selon l’option choisie depuis 2015. « C’est bien accueilli parce que notre grosse inquiétude, c’était que le gouvernement vienne rejouer dans les structures. C’est ce qu’on voulait éviter à tout prix. Là, on nous donne la latitude de moduler la structure à notre convenance, selon ce qui a été mis en place, en passant ou pas par les CLD. On ne repart pas à zéro; on vient bonifier ce qu’on a déjà créé sur le territoire », explique Nadia Minassian, préfète de Rocher-Percé et présidente du Regroupement des MRC de la Gaspésie.

Gouvernement de proximité

 

La nouvelle est d’autant plus appréciée qu’il aura fallu un bon laps de temps pour se remettre de l’abolition d’une autre instance de concertation qu’étaient les Conférences régionales des élus (CRÉ). Et qui donne une occasion supplémentaire de passer de la parole aux actes suite à la loi adoptée à l’Assemblée nationale en 2017, visant à reconnaître que les municipalités sont des gouvernements de proximité, et visant à augmenter leur autonomie ainsi que leurs pouvoirs. « C’est le point fort de cette annonce, la reconnaissance que le gouvernement vient de faire sur l’importance des MRC comme étant des acteurs clés sur le territoire, l’interlocuteur principal auprès d’Investissement Québec et du gouvernement. C’est un gros soulagement. On n’est plus dans une position pour se battre pour une reconnaissance, mais vraiment de faire du développement en accompagnant les entrepreneurs », précise la préfète du Rocher-Percé.

Pour sa MRC, les sommes permettront de rehausser le niveau de service, d’engager de nouvelles personnes avec d’autres profils complémentaires et d’offrir un soutien concret aux entrepreneurs. « On devient la porte d’entrée pour l’accompagnement aux entreprises. Ce n’est pas de réinventer la roue, parce que sur le terrain il y a beaucoup de portes à aller cogner, mais d’utiliser tous les organismes qu’on a sur le territoire pour répondre aux besoins des entrepreneurs. C’est une grosse responsabilité qu’on nous offre, mais on est prêts à relever le défi et faire preuve de réussite pour le développement local et régional », conclut Nadia Minassian.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média