Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

31 août 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Une page se tourne pour Daniel Laurendeau

PHARMACIE JEAN COUTU DE GASPÉ

Daniel Lanrendeau

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Daniel Laurendeau quelques jours avant sa retraite.

Après 36 ans de service, dont plus de 30 à Gaspé, Daniel Laurendeau passera officiellement le flambeau ce 1er septembre. Ce dernier a cédé les rênes de son entreprise – franchisée sous la bannière Jean Coutu – à trois de ses employés : Stéphanie Caron, Marilou Curadeau-Savage et Annabelle Lachance.

L’heure de la retraite a donc sonné pour celui qui pratique le métier depuis 1984. Originaire de Boucherville, Daniel Laurendeau a débuté en pharmacie à Chambly, puis a œuvré à Gatineau avant de finalement établir ses pénates à Gaspé en 1989 lorsqu’il avait 28 ans. Le pharmacien garde d’ailleurs un souvenir inaltéré de ce moment précis. « Je m’en rappellerai toujours. C’est à Gatineau que les gens du Groupe Jean Coutu sont venus me chercher pour m’offrir une franchise. Quand on m’a rappelé le lendemain de l’entrevue, ils m’ont demandé si j’étais toujours intéressé. Je leur ai répondu que oui et que j’étais prêt à aller partout. Partout pour moi, c’était Varennes ou Sainte-Julie. Sauf qu’ils m’ont dit que je commençais dans 3 semaines ... à Gaspé. Ç’a été le début d’une grande aventure », se souvient-il en riant.

Le jeune homme n’avait alors jamais été plus à l’est que Rimouski. Mais tout de suite après avoir posé ses valises au bout de la péninsule, il s’est immédiatement senti à l’aise dans son nouveau milieu. « L’accueil gaspésien, ce n’est pas une histoire pour les touristes. C’est bel et bien réel. J’ai eu des familles d’adoption ici, qui ont fait en sorte que ça s’est très bien déroulé. J’y ai rencontré ma conjointe Martine et tout ça a fait que je suis tombé en amour la place assez rapidement. »

Projets en vue

 

Il ne faut jamais dire jamais, mais Daniel Laurendeau n’a pas l’intention pour le moment de continuer à travailler comme pharmacien-salarié. Ce sera donc le début de ses grandes vacances – selon ses mots – et le moment de se consacrer plus amplement à quelques-unes de ses passions telles que la chasse, la pêche au saumon ou la photographie. À tout juste 59 ans, plusieurs belles années s’offriront certainement devant celui qui a servi des dizaines de milliers de patients pendant sa carrière. Il se dit d’ailleurs heureux d’avoir pu tendre le relais à trois jeunes entrepreneures.

« Parfois en région avoir une relève ce n’est pas toujours facile. Mes enfants ne sont pas dans le domaine alors quand Stéphanie, Marilou et Annabelle sont venues me rencontrer pour me dire qu’elles étaient intéressées, l’idée a commencé à germer. Ma conjointe et moi on s’est dit qu’on pourrait bénéficier du fait qu’on est encore en santé pour en profiter. Peu importe le commerce, à certaines périodes de croissance ou d’évolution de l’entreprise, on a moins de temps pour la famille. On trouvait que le temps était maintenant parfait pour une relève. »

Le contact avec les gens, le privilège de pouvoir discuter avec eux – pas seulement de pharmacie et de médicaments – manqueront certainement au pharmacien bien connu. Le futur retraité n’avait incidemment que de bons mots pour ses clients et pour le respect mutuel qui s’est développé au fil des ans. Pour son dernier tour de piste, il salue d’ailleurs tous ceux qu’il a croisé pendant ses 31 dernières années à Gaspé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média