Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

10 août 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Les Percéides sous les étoiles

DU 14 AU 20 AOÛT

Percéides

©Photo Les Percéides

Le Festival international de cinéma et d'art de Percé ne boudera pas son plaisir et s’est trouvé une alternative fort intéressante pour sa 12e édition.

Cette année, Les Percéides présentera ses films sous les étoiles au Ciné-Parc Paradiso de Grande-Rivière. Certains autres seront projetés sur les écrans du cinéma du même nom, à Chandler. Une quinzaine de longs métrages et une vingtaine de courts métrages seront ainsi proposés aux cinéphiles.

La grande majorité des œuvres seront d’ailleurs projetées pour la première fois en Gaspésie. Certains même en première canadienne, nord-américaine ou mondiale.

Ouverture

 

Du côté des longs métrages, rappelons que c’est le documentaire québécois Les Rose, coproduction de Babel Films et de l'Office National du Film du Canada (ONF), sera présenté en première mondiale le 14 août en ouverture du festival. Le réalisateur Félix Rose ainsi que l'équipe du film seront sur place pour présenter leur œuvre. Une rencontre publique, animée par la réalisatrice gaspésienne Alexandra Guité, aura lieu avec le cinéaste le samedi 15 août à 13 h 30 sur la terrasse du Centre d’art de Percé.

Une autre première très attendue sera certainement le long métrage Brume d’Islande, drame de Hlynur Palmason qui pose un regard original et rare sur la vieillesse. Le film a été présenté en première mondiale à la Semaine de la critique du Festival de Cannes en 2019.

Le long métrage Nos mères (Nuestras Madres) du réalisateur Cesar Diaz, qui a remporté la Caméra d’or du Festival de Cannes l’an dernier, sera projeté au Ciné-Parc Paradiso le jeudi 20 août à 21 h 30.

Gaspésie dans le collimateur

 

Les Percéides présentera plusieurs films réalisés sur la péninsule au cours de la dernière année. Mentionnons notamment le court métrage À la rescousse de l’ours de Louis Bodart, primé au Sommet du film d’animation de Montréal.

D’autres courts métrages marquants seront présentés, dont Je finirai en prison d’Alexandre Dostie, sélectionné au prestigieux Festival du film de Sundance. Soulignons également Clebs de la réalisatrice québécoise Halima Ouardiri.

La soirée de clôture et la remise des prix se dérouleront le jeudi 20 août à 19 h au Ciné-Parc Paradiso en présence de la présidente du jury, la cinéaste Renée Beaulieu, ainsi que des autres membres des jurys.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média