Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 juin 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Finalement des camps de jour à Bellefeuille cet été

SOCIÉTÉ

Bellefeuille

©Photo tirée de Facebook

La capacité d’accueil sera similaire à celle des années antérieures.

Après quelques tergiversations et beaucoup de démarches, la Base de plein air de Bellefeuille pourra finalement accueillir les jeunes en camp de jour cet été du 6 juillet au 14 août, au grand soulagement de plusieurs parents.

Le 20 mai dernier, l’organisation avait dû tirer un trait sur les colonies de vacances en raison de l’incertitude qui régnait en lien avec la pandémie. Dix jours plus tard, c’était au tour des camps de jour d’être annulés. Mais les élus et intervenants municipaux n’en sont pas restés là et ont fait de ce dossier une priorité, tant à Chandler, à la MRC du Rocher-Percé qu’à Port-Daniel-Gascons. « La nécessité de s’unir afin d’élaborer un plan d’action susceptible de satisfaire les parents et les enfants de la MRC est rapidement devenu une priorité », explique la directrice générale de Bellefeuille, Guylaine Michel.

Résultat des courses : les ressources financières, matérielles et humaines ont été mises en commun et de cette concertation est née l’idée d’offrir deux camps de jour, dont l’un à Bellefeuille, afin de desservir les familles de Chandler et Port-Daniel-Gascons.

Le calendrier pour l’ouverture officielle sera cependant quelque peu perturbé, car Bellefeuille ne dispose plus d’assez de temps pour être fin prêt à accueillir ses campeurs à la fin juin cette année, d’où la saison du 6 juillet au 14 août.

Mais plus important encore, suite aux dernières recommandations de la Direction nationale de la santé publique réduisant à 1 mètre la distanciation sociale entre les jeunes âgés de 16 ans et moins, Bellefeuille sera en mesure de répondre aux besoins des familles sans recourir à toute forme de priorisation. Sa capacité d’accueil sera similaire à celle des années antérieures. « Grâce à ce partenariat, elle pourra à nouveau assumer pleinement son rôle et ce, tant pour le bien-être des enfants que pour le soutien aux parents dans le processus de reprise économique de la région », conclut Guylaine Michel.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média