Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

25 mars 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Pit Caribou et la Société secrète s’allient pour des antiseptiques 100% gaspésiens

Covid-19

Pit Caribou Société Secrète

©Photo La Société Secrète et Microbrasserie Pit Caribou

La Microbrasserie Pit Caribou de l’Anse-à-Beaufils et la distillerie La Société secrète de Cap-d’Espoir s’associent pour offrir bientôt deux produits antiseptiques fabriqués pour la première fois 100% en Gaspésie.

Deux entreprises bien de chez nous se serrent les coudes et font front commun afin d’apporter leur soutien et leur expertise en ces temps difficiles.

La Microbrasserie Pit Caribou de l’Anse-à-Beaufils et la distillerie La Société secrète de Cap-d’Espoir s’associent pour offrir bientôt deux produits antiseptiques fabriqués pour la première fois 100% en Gaspésie.

Mais pour faire ces produits antiseptiques dans les règles de l’art et qu’ils soient efficaces contre la Covid-19, il faut à priori de l’alcool à distiller. Une matière première qui se fait de plus en plus à mesure que la pandémie chemine. D’autant plus que l’alcool à distiller des États-Unis deviendra probablement une denrée rare avec les derniers chiffres au sud de la frontière, alors que près de 55 000 cas ont été déclarés. Il y a fort à parier que les fournisseurs se tourneront rapidement – si ce n’est déjà fait – vers leur marché intérieur plutôt que vers l’exportation.

Qu’à cela ne tienne. La Microbrasserie Pit Caribou a la capacité de produire dès la semaine prochaine près de 20 000 litres de moût, qui sera distillé par La Société secrète. « Nous on n’a pas de permis de distillation, mais évidemment les distilleries en ont un. Mais eux ont un problème d’approvisionnement d’alcool neutre, l’un des produits de base des antiseptiques et désinfectants à mains. C’est ici qu’on arrive puisqu’on est capable de faire un moût alcoolisé, qui eux [les distilleries] vont transformer en alcool pour leurs recettes », explique Jean-Francois Nellis, copropriétaire Microbrasserie Pit Caribou. D’autant plus que le brassage de ce moût spécial ne demande pas autant de temps de fermentation que pour une bière puisque la technique consiste à seulement aller chercher le sucre du grain qui sera distillé pour obtenir un produit final à 80% d’alcool par volume.

Au final, l’un des produits sera un gel à main, l’autre un liquide pour désinfecter les surfaces, offert en contenant de 18 litres. Les deux seront livrés par la Microbrasserie Pit Caribou dans son réseau de distribution. Mais avant cela, encore faut-il mettre la main sur les permis nécessaires octroyés par Santé Canada pour créer ces produits tant recherchés. Des démarches ont déjà été entamés et tous espèrent une approbation dans les plus brefs délais. « La recette des produits antiseptiques est donnée par l’Organisation mondiale de la Santé, et nous sommes en voie d’avoir l’approbation de santé Canada », confirme pour sa part Amélie-Kim Boulianne, copropriétaire de la Société Secrète.

Solidarité gaspésienne

 

Pit Caribou peut par ailleurs produire 4 000 litres de moût sur un quart de travail de 8 heures, mais il faudrait environ 3 jours à la Société secrète pour distiller un tel lot. La microbrasserie pourrait ainsi approvisionner d’autres distilleries telles que O’Dwyer si le besoin se fait sentir. « On va donner un coup de main si on peut c’est certain. C’est un travail d’équipe toute la gang ensemble et on est en mode solutions », conclut Jean-François Nellis. Pour l’instant, avec la fermeture des restaurants et des bars, les demandes en bière ont fondu comme peau de chagrin dans ces établissements, ce qui a obligé Pit Caribou a diminué sa production de 60%. Mais cette association avec la Société Secrète permettra de maintenir ces emplois et de faire œuvre utile. Cette dernière pourrait même engager une ressources supplémentaire si la demande est forte et que leurs produits antiseptiques 100% gaspésiens s'écoulent bien.

Commentaires

25 mars 2020

belanger gilde

Bravo a toute l organisation c est un tres beau geste et comment dont utile pour le moment et a l avenir il ne faut pas que les gens en manque Felicitations a vous tous ne lacher pas on a besoin de vous a l annee Merci

25 mars 2020

Septuagénaire de Québec

Belle initiative. Félicitations. Quel nom portent ou porteront chacun des produits ? Oû peut-on ou pourrons-nous s'en procurer ?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média