Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

10 mars 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Objectif 33 000$ pour aider les sinistrés à Grande-Rivière

INCENDIE À GRANDE-RIVIÈRE

Incendie Grande-Rivière

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Ce sont 16 des 17 appartements qui étaient occupés au moment de l’incendie. Près de 30 personnes doivent se trouver un nouveau toit.

La communauté de Grande-Rivière se mobilise pour venir en aide aux sinistrés suite à l’incendie de vendredi qui a momentanément forcé près de 30 personnes à se trouver un nouveau toit.

Une campagne de sociofinancement visant à amasser 33 000$ vient tout juste d’être mise en ligne sur le site web GoFundMe. La Ville de Grande-Rivière contribuera pour sa part à environ 10% (3 300$) de la cagnotte via son Fonds communautaire et l’enveloppe discrétionnaire de chacun des élus. « Je m’attends à ce que ce montant soit atteint. Des gens ont communiqué avec moi et m’ont demandé des informations pour pouvoir donner [...] La campagne de financement va permettre à l’ensemble des sinistrés d’en profiter de façon équitable », explique le maire Gino Cyr.

Rappelons que 16 appartements ont été complètement détruits vendredi dans le brasier. Pour l’instant, deux occupants ont réussi à se relocaliser et un autre était déjà en démarche pour s’acheter une maison. Les autres se logent pour la plupart chez de la famille. Hier, on comptait 8 sinistrés qui demeuraient toutefois sans toit et qui pour plusieurs se logeaient au Motel du Rivage. Pour ces derniers, le conseil municipal a décidé d’assumer les frais d’hébergement jusqu’au vendredi 13 mars, inclusivement. Un montant de 30$ par personne sera aussi alloué de mercredi à vendredi pour les frais de repas.

« On gère ça le mieux qu’on peut et ce n’est pas nécessairement évident en plein de mois de mars [de relocaliser les gens]. On est en pénurie de logements. Je vais interpeller mes confrères ailleurs dans la MRC voir s’il y a des appartements disponibles [...] On va faire un suivi assez régulier de l’ensemble et on va y aller par priorité », ajoute Gino Cyr.

Certains des sinistrés n’avaient pas d’assurances et d’autres ne connaissent pas encore la hauteur de l’aide financière qu’elles recevront de leurs assureurs. Dans l’immédiat, plusieurs nécessités ont déjà été identifiées. « Les grands besoins seront pour la vaisselle, la literie et la lingerie. Pour les vêtements, c’est autant hommes et femmes de medium à X-Large. On arrive au printemps alors les manteaux seront aussi en demande », explique le directeur général Kent Moreau. Les gens qui veulent donner sont invités à contacter la municipalité pour plus de détails.

Mais déjà, un mouvement de solidarité s’est installé dans la communauté. Entre autres exemples, le Club Optimistes a décidé de donner 100$ par famille sinistrée, la pharmacie Terry Whittom et Michel Whittom (Jean Coutu) a offert des cartes-cadeaux de 50$ pour chaque appartement incendié alors que le Dixie Lee a gracieusement payé de sa poche le souper lors de l’incendie vendredi soir. À noter que les résidents qui avaient déjà payé leur loyer de mars seront remboursés pour les journées non logées.

Rappelons en terminant que Paulette Nicolas, 77 ans, a malheureusement perdu la vie lors de l’incendie, suite à une chute lorsqu’elle était à l’extérieur de l’établissement. Le conseil municipal de Grande-Rivière a tenu une minute de silence à sa mémoire lors de son assemblée hier soir.

Commentaires

14 mars 2020

Serena Cotton

Bonjour, J'ai du linges grandeur S-m pour hommes, linges pour ado. , Filles grandeur 3-5, 2 couvres lits, la vaisselles, linges femmes L, Est CE ur le besoin est toujours la pour ces choses. Merci

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média