Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

25 février 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Québec allonge 135 M$ de plus dans le rail gaspésien

RÉFECTION DU CHEMIN DE FER

Retour train

©Photo Gracieuseté - Jacques Poirier

La somme annoncée aujourd’hui sera principalement affectée sur le deuxième tronçon de 72 km, de Caplan à Port-Daniel-Gascons.

La ministre responsable de la Gaspésie, Marie-Ève Proulx, avait une surprise ce matin pour les élus de la région. Cette dernière leur a annoncé que son gouvernement allongeait 135 millions de dollars supplémentaires pour la réfection du rail.

Ce montant s’ajoute aux 100 millions annoncés par le gouvernement Couillard en 2017 et les 45,8 millions octroyés par le fédéral cet été, portant la cagnotte totale à plus de 280 millions de dollars. « Le projet progresse rondement vers la mise en service de la voie ferrée pour l’ensemble du réseau. En 2025, on va pouvoir faire la grande route entre Matapédia et Gaspé », résume la ministre Proulx, qui était justement à Gaspé ce matin pour dévoiler les détails des travaux routiers à venir dans la région pour la période 2020-2022.

La somme annoncée aujourd’hui sera principalement affectée sur le deuxième tronçon de 72 km, de Caplan à Port-Daniel-Gascons. Le président de la Société de chemin de fer de la Gaspésie (SCFG), Éric Dubé, présent ce matin dans les bureaux du MTQ pour cette annonce, a été agréablement surpris de la nouvelle. « Je suis triplement satisfait. Le gouvernement maintient sa ligne qu’il va ramener le train le plus rapidement possible jusqu’à Gaspé et c’est ce qu’on défend pour la région depuis le début. On savait qu’il y avait des montants supplémentaires à venir, mais on ne connaissait pas l’ampleur. On a été surpris, mais très heureux! ». Même son de cloche pour le maire de Gaspé, Daniel Côté. « Honnêtement, on l’a pas vu venir. C’est une excellente nouvelle et le grand gagnant c’est le tronçon ferroviaire de la Gaspésie. »

Quant au dernier tronçon de 127 km entre Port-Daniel-Gascons jusqu’à Gaspé, quelques études demeurent à finaliser avant de s’engager plus sérieusement. Mais des appels d’offres devraient être lancés dans les prochaines semaines. La tâche s’annonce complexe alors que 24 ponts et 269 ponceaux devront être réhabilités, 17 murs de soutènement devront être refaits, une portion de 15 km en bordure de mer est à risque d’érosion côtière et des décrochements rocheux sont observés à la hauteur de Gascons.

« Dans le courant de l’année, on va avoir une meilleure estimation des coûts pour le tronçon 3. Il y a des endroits où l’on devra déplacer le rail, en tranchée ou en tunnel, et d’autres investissements devront être prévus. On pense pouvoir demeurer dans l’échéancier 2025. On va faire le maximum pour le devancer, mais on doit continuer nos analyses avant de pouvoir se prononcer », explique pour sa part Mathieu Grondin, à la direction générale du sous-ministériat aux projets stratégiques de transport collectif et ferroviaire de l'Est du Québec. Ce dernier réitère par ailleurs que des efforts particuliers seront dirigés vers la portion de chemin de fer entre Gaspé et Percé, pour le rouvrir en 2024 et remettre le train touristique l’Amiral sur les rails.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média