Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

08 février 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Vivre en Gaspésie : près de 600 travailleurs potentiels rencontrés

SEMAINE DES RÉGIONS 2020

santé

©archives - Gaspésie Nouvelles

Des étudiants bientôt finissants ont été rencontrés, dans autant de domaines que la santé, la gestion, la mécanique, la foresterie, la restauration ou les technologies.

La Stratégie Vivre en Gaspésie et Place aux jeunes en région ont poursuivi leur offensive pour tenter d’attirer des nouveaux arrivants.

Les deux organisations arrivent tout juste de Québec et Montréal à l’occasion de la 9e édition de la Semaine des régions. Elles ont profité de leur séjour pour rencontrer pas moins de 587 travailleurs potentiels, à travers une douzaine d’activités de recrutement réunissant une main-d’œuvre en devenir et des étudiants bientôt finissants, dans autant de domaines que la santé, la gestion, la mécanique, la foresterie, la restauration ou les technologies. Une trentaine de ceux rencontrés envisagent sérieusement de venir s’établir en Gaspésie. « Il est certain que nous avons vu des étoiles dans les yeux de plusieurs personnes avec qui nous avons discuté. Il reste maintenant à bien les accompagner pour qu’ils fassent le grand saut et s’établissent en Gaspésie et nous y travaillerons dans les prochaines semaines », confie l’agente de recrutement Marianne Boudreau.

La Stratégie Vivre en Gaspésie et Place aux jeunes en région ont misé sur des atouts risquant de plaire à une jeune clientèle, mettant de l’avant le rythme de vie, les possibilités d’avancement professionnel, le nombre de postes disponibles dans une variété de domaines, le plein air ou encore l’accueil chaleureux et authentique des Gaspésiens.

Rappelons que selon les dernières données de l’Institut de la statistique du Québec, le vieillissement de la population s’accentuera dans les 20 prochaines années. Selon le scénario de référence le plus plausible, la proportion de citoyens âgés de 65 ans et plus devrait passer de 22,1% (2016) à 33,7% (2041) dans La Côte-de-Gaspé. Même son de cloche dans Rocher-Percé alors que ce taux devrait croître de 27% à 41,6%. À l’inverse, la « population active » des 20 à 64 ans devrait s’amenuiser dans les deux MRC (tout comme dans l’ensemble du Québec). Le taux devrait diminuer de 60,6% à 49,3% dans La Côte-de-Gaspé et de 58,2% à 45,7% dans Rocher-Percé. D’où l’importance de faire le plein de jeunes travailleurs alors que toutes les régions sont déjà dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre. Vivre en Gaspésie est d’ailleurs portée par une cinquantaine d’organisations partenaires.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média