Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 février 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Pour favoriser la construction de logements intergénérationnels

PÉNURIE DU LOGEMENT À GASPÉ

Appartement Gaspé

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Selon les derniers chiffres de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, le taux d’inoccupation à Gaspé est de 1,5%.

Après avoir officiellement donné le feu vert lundi soir à son programme d’incitatifs pour la construction de logements partout sur son territoire – lui permettant d’octroyer un congé de taxes municipales pouvant aller jusqu’à 500 000$ sur une période de 5 ans – le conseil municipal lancera deux autres initiatives pour favoriser l’accès aux logements.

Tout d’abord, on bonifiera le programme d’aide financière aux logements intergénérationnels, en élargissant son admissibilité à plusieurs types de familles. Ce programme offre un crédit de taxes foncières et de congé de taxes sur les services pour la construction de logements intergénérationnels. L’admissibilité sera agrandie pour que l’occupant soit un grand-père et/ou la grand-mère, le fils ou la fille, le petit-fils ou la petite-fille du ou des propriétaires au lieu de seulement le père et/ou la mère, le beau-père et/ou la belle-mère. Un avis de motion a été donné lundi soir en ce sens, en vue d’une adoption à la 2e séance du conseil de février.

Quartiers ciblés

 

Un autre programme sera lancé dans les prochaines semaines, cette fois pour encourager l’acquisition de propriétés dans le quartier 1 (L’Anse-à-Valleau à Petit-Cap) et dans une partie du quartier 3 (L’Anse-au-Griffon à Cap-aux-Os). « Il y aura certainement un congé de droits de mutations immobilières, en plus d’un congé de taxes foncières et de services [...] dans le but de revitaliser ces quartiers avec l’arrivée de nouvelles familles qui décideront d’y établir leur résidence principale », explique le maire Daniel Côté. L’avis de motion sera donné à la prochaine séance du conseil municipal, et le programme sera lui aussi rétroactif au 1er janvier 2020.

La Ville de Gaspé espère ainsi que toutes ces mesures stimuleront la construction de nouveaux logements sur l’ensemble de son territoire. Selon les derniers chiffres de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, le taux d’inoccupation à Gaspé est de 1,5%, en très légère hausse comparativement au 1,2% de l’an dernier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média