Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

22 janvier 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Une dizaine d’abribus pour le transport collectif

Régie intermunicipale de transport Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine - ABRIBUS

Abribus - RéGÎM

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Deux abribus ont été installés à Percé.

Bonne nouvelle en cette période hivernale pour les usagers de la Régie intermunicipale de transport Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine (RÉGÎM), qui pourront profiter d’une dizaine d’abribus.

Déjà 7 d’entre eux ont été installés à Bonaventure, Carleton, Percé et Pointe-à-la-Croix. Ceux de Percé sont d’ailleurs bien visibles au cœur du centre-ville, dont un en face du kiosque d’information touristique. Au printemps, trois autres seront installés à Maria, Sainte-Anne-des-Monts et Gaspé (à un endroit qui reste à déterminer pour Gaspé).

En plus de protéger des intempéries, les nouvelles installations permettront également de faire connaître le service de transport collectif puisqu’aujourd’hui encore, tout le monde n’est pas au fait des possibilités offertes par la RéGÎM.

« Évidemment, pour les usagers, ça augmente le confort par temps pluvieux ou venteux. Ce qu’on fait comme pari c’est qu’à terme, ça va fidéliser la clientèle et aussi peut-être attirer de nouvelles personnes vers le transport collectif qui gagne à être connu. Ça devrait donner un nouvel élan [...] On gagne aussi en visibilité car les gens vont voir le logo de la Régie et les abribus un peu partout sur le territoire », explique le président Daniel Côté.

Le projet est évalué à 150 000$, soit environ 15 000$ par abribus (livré et installé, mais sans la dalle de béton qui sera coulée aux frais de la municipalité l’accueillant). La RéGÎM a réussi à mettre la main sur 100 000$ en subventions – les deux tiers des coûts – via le programme de Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR). La balance sera défrayée par la Régie. Cette dernière n’écarte d’ailleurs pas la possibilité de voir une deuxième phase être mise de l’avant si la demande est présente et que le financement est encore de la partie.

L’an dernier, pour la première fois en trois ans, la Régie intermunicipale de transport de la Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine (RéGÎM) a connu une hausse d’achalandage avec ses 116 840 déplacements au total, soit environ 4 000 de plus que l’année précédente. On espère maintenant pouvoir faire croître ces statistiques, en misant notamment sur ces nouveaux abribus.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média