Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 janvier 2020

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Bilan routier 2019: statu quo dans l'Est-du-Québec

accident Sainte-Anne-des-Monts

©Photo Dominique Fortier- L'Avantage gaspésien

Une personne est notamment décédée le 5 mai dernier en matinée sur la 132 à la hauteur de la route Bellerive, à Sainte-Anne-des-Monts.

BILAN. Si la Sûreté du Québec comptabilise globalement moins de décès sur les routes du territoire qu’elle dessert pour l’année 2019, le bilan est demeuré stable dans l’Est-du-Québec, où 28 personnes ont péri, soit le même nombre que l’année précédente.

Ce sont 237 collisions mortelles qui ont été comptabilisées par le corps policier en province, contre 216 l’année précédente, soit le plus bas niveau à ce jour ; 20 décès de moins sont ainsi à déplorer.

S’il précise qu’une personne décédée en est toujours une de trop, le porte-parole de la SQ, Claude Doiron, juge « intéressante » cette amélioration, qui serait selon lui due à la mise en place de plusieurs mesures depuis 2010 à l’échelle de la province. L’instauration de cours de conduite obligatoires et la refonte du Code de la sécurité routière en font notamment partie.

M. Doiron mentionne qu’il s’avère toutefois ardu d’établir pourquoi cette amélioration notable ne se reflète pas dans les statistiques du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Les conditions météorologiques variables sur l’étendue du vaste territoire de l’Est-du-Québec pourraient néanmoins constituer une piste. « Il reste que ces chiffres-là sont moins élevés que ce que l’on remarquait il y a dix ans », fait remarquer le responsable des communications.

Précisons que plusieurs accidents majeurs sont notamment survenus l’été dernier, ce qui avait poussé la SQ à émettre un communiqué afin de sensibiliser les automobilistes. Pas moins de quatre décès ont été constatés dans deux accidents distincts survenus à Saint-Simon et à Petit-Matane le 19 août.

Un sexagénaire a succombé à des blessures subies le 11 août à Sainte-Florence tandis qu’une dame de 94 ans est décédée à Gaspé le 18 juillet. Quelques jours auparavant, un adolescent qui circulait en motocross est décédé dans le secteur de Sainte-Anne-des-Monts.

Plus récemment, un accident s'est produit le 14 décembre dans le secteur de Sainte-Blandine à Rimouski, causant la mort d'un homme de 41 ans. Un autre accident mortel s'est produit, cette fois-ci, sur l'autoroute 20, pas plus tard que la semaine dernière.

Des facteurs « humains » en cause

Quatre facteurs principaux sont à l’origine des accidents mortels comptabilisés au Québec en 2019. Dans l’ordre, il s’agit de la vitesse excessive (30 %), de l’alcool et la drogue au volant (10 %), de la distraction (8 %) ainsi que du non-port de la ceinture de sécurité, constaté chez 25 individus ayant perdu la vie.

« Bien sûr, il peut survenir un bris mécanique sur un véhicule ou alors un obstacle soudain sur la chaussée qu’il faut éviter, mais les principaux facteurs contributifs aux collisions mortelles, ce sont des facteurs humains dans la majorité des cas », ajoute le sergent Doiron.  Fait à noter, les facultés affaiblies au volant ont remplacé la distraction au volant comme deuxième facteur contributif en importance en 2019.

NDLR : La Sûreté du Québec n’était pas en mesure de préciser le nombre précis d’accidents routiers survenus dans l’Est-du-Québec au cours de la dernière année. Les 28 décès n’ont quant à eux pas été ventilés par région administrative ou par MRC.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média