Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

30 décembre 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Guy Bernatchez sera à nouveau candidat du Bloc québécois aux prochaines élections

POLITIQUE FÉDÉRALE

Guy Bernatchez

©Photo Roxanne Langlois - Gaspésie Nouvelles

Guy Bernatchez entend à nouveau être candidat aux prochaines élections.

Bien que les élections fédérales viennent à peine de se tenir, le candidat défait du Bloc québécois, Guy Bernatchez confirme déjà qu'il veut défendre les couleurs du parti d'Yves-François Blanchet au prochain scrutin.

Dans un contexte de gouvernement minoritaire, la période de survie aux Communes est entre 12 et 24 mois. Ainsi, le Canada pourrait possiblement retourner en élections aussitôt que 2020 ou 2021. « À la suite des élections, j'ai gardé contact avec le parti et les militants. J'ai reçu beaucoup de bons commentaires sur la campagne. Si jusqu'à maintenant, j'étais en réflexion, aujourd'hui je suis davantage enclin à vouloir me représenter. »

Selon l'actuel maire de Mont-Louis, la présence du Bloc québécois à Ottawa se fait déjà sentir. Ce dernier croit qu'une délégation plus imposante de députés bloquistes ne ferait qu'aider davantage le Québec et la Gaspésie à obtenir leur part de la tarte fédérale. « De plus, je lisais un article où l'actuelle ministre, Diane Lebouthillier, se demande pourquoi le Bloc est rentré si fort alors que les Libéraux n'ont fait que de bons coups pour la région. Elle ajoute que la population gaspésienne est mal informée des actions de son parti. Je dois avouer que ça m'a fait sursauter. »

Guy Bernatchez estime que ces commentaires de la députée-ministre sont méprisants. « Premièrement, je trouve que nous sommes très bien informés par nos médias locaux. Deuxièmement, c'est difficile d'informer les gens sur ce qui n'a pas été fait. Disons que ça m'a aidé à prendre ma décision plus rapidement quant à ma candidature aux prochaines élections. »

Par ailleurs, Guy Bernatchez remet en perspective les investissements en Gaspésie de 500 M$ répétés par Diane Lebouthillier depuis la dernière campagne électorale. « Ça représente 0,15 % du budget fédéral alors que la région représente 0,20 % de la population canadienne. Donc, on ne reçoit même pas ce qu'on devrait avoir comme région ressource. En plus, n'oublions pas que les investissements provenant de Développement économique Canada ne sont pas décidés par Mme Lebouthillier. Ce sont des programmes auxquels tout le monde a accès. »

Fin de non-recevoir

Le maire de Mont-Louis ne digère toujours pas l'absence de la ministre dans le dossier de l'enrochement du quai. « Nous avions un projet très raisonnable et nous ne demandions pas la charité. Nous aurions simplement souhaité un petit peu d'aide de notre députée-ministre. Elle a préféré nous référer à des programmes existants. Malheureusement on ne peut pas devenir propriétaire d'un quai par l'entremise de Développement économique Canada », ironise-t-il.

Pour toutes ces raisons, Guy Bernatchez veut tenter à nouveau sa chance aux prochaines élections et affirme avoir l'appui du chef Yves-François Blanchet à cet effet. Rappelons qu'au terme du vote du 21 octobre dernier, Diane Lebouthillier a remporté la victoire avec une différence d'à peine 637 voix face à Guy Bernatchez qui en était à sa première expérience sur la scène fédérale.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média